Régie ou externalisation, le juste choix

Lorsqu’il est question d’entretien, la fonction publique pèse le pour et le contre. Dans le combat apparent qui oppose la régie à l’externalisation, difficile de dire qui l’emporte, même si une majorité semble vouloir conserver ses garages intégrés. Non sans avoir recours, ici et là, à la sous-traitance, témoignant ainsi d’un sens aigu des réalités.

- Magazine N°163
1025
Pour un certain nombre de collectivités locales et territoriales, la réponse est

Lorsqu’il est question d’entretien, la fonction publique pèse le pour et le contre. Dans le combat apparent qui oppose la régie à l’externalisation, difficile de dire qui l’emporte, même si une majorité semble vouloir conserver ses garages intégrés. Non sans avoir recours, ici et là, à la sous-traitance, témoignant ainsi d’un sens aigu des réalités.

Les contraintes imposées par l’État, autant que la réalité économique, ne cessent de renvoyer la fonction publique à une question difficile : faut-il oui ou non externaliser l’entretien des flottes ? La révision générale des politiques publiques (RGPP) incite, voire oblige les acteurs de la sphère...

PARTAGER SUR