Réglementations : des arbitrages bientôt à reconsidérer ?

Les choix en matière de financement des flottes par les entreprises demeurent en général stables sur la durée. Mais les dispositions légales ou comptables à venir, ainsi que les attentes des collaborateurs, pourraient bien contribuer à les faire évoluer. Jusqu’à bouleverser le marché ? Parole à nos experts qui explorent le champ des possibles.

- Magazine N°228
1660
©Federico Rostagno-123RTF
©Federico Rostagno-123RTF

Si la répartition des modes de financement des flottes d’entreprise est bien établie aujourd’hui, avec à une nette prédominance de la location longue durée, plusieurs échéances pourraient bien contribuer modifier cet état de fait.

Première d’entre elles, la norme comptable IFRS 16. « Avec cette norme, dès le 1er janvier 2019, la stratégie de financement qui consiste à privilégier la LLD pour minimiser les engagements financiers hors bilan ne sera plus valable », souligne d’emblée Robert Maubé, directeur du cabinet de conseil RRMC et consultant pour Flottes Automobiles.
Robert Maubé poursuit : « À partir du 1er janvier 2019 en effet, sans pour...

PARTAGER SUR