Remise en état : des factures à surveiller de près

PV mal rédigés, dégradations commises sur les véhicules après la remise des clés, frais de remise en état surévalués, etc. La restitution reste un moment délicat car elle laisse place à de nombreux doutes sur les sommes facturées. Impliqué dans cette ultime étape de la vie des véhicules, le prestataire Fatec expose sa démarche pour clarifier la situation.

- Magazine N°251
541
Facture
© Tsujis

Le cas de figure est connu… et appréhendé : alors qu’un PV de restitution en concession laisse apparaître peu de frais de remise en état, le constat effectué peu après par l’expert sur le véhicule signale de nouveaux dommages. Comment s’explique cette différence ? Le véhicule a-t-il été dégradé lors de son transfert vers le dépôt du loueur où a été effectuée l’expertise ? La rédaction du procès-verbal en concession a-t-elle été négligée ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer ces différences à en croire Pascal Pilleyre, directeur commercial de Fatec. Afin d’éviter toute déconvenue à ses clients, ce fleeteur leur demande systématiquement de lui...