Renault 1.3 TCe : l’alliance du losange et de l’étoile

Premier moteur conçu conjointement par Renault et Mercedes, le nouveau 1.3 TCe essence se veut propre, sobre et polyvalent.

2571
Renault 1.3 TCe

On savait l’Alliance déjà bénéfique pour Renault et Nissan, tant pour les plates-formes (Kadjar et Qashqai par exemple) que pour les moteurs (1.6 dCi ou 1.2 TCe). Mais cette fois-ci, c’est une alliance entre le losange et la marque à l’étoile qui accouche d’un nouveau moteur conçu et développé à parité, le 1.3 TCe. Il ne s’agit plus pour Renault de fournir Mercedes avec son 1.5 dCi sur le Citan, qui n’est autre que le Kangoo. Ou encore pour le losange de se fournir en Twingo auprès de Mercedes-Smart avec le 1.0 SCe ou le 0.9 TCe. Mais bien d’une conjonction des investissements et des échanges entre les bureaux d’études pour repartir d’une feuille vierge il y a quatre ans.

Renault, Mercedes et Nissan

Ce 4-cylindres est donc tout aluminium avec injection directe centrale de l’essence sous forte pression à 250 bars, avec une distribution variable à l’admission et à l’échappement, et turbocompresseur. Toute la haute technologie rassemblée pour un moteur léger, sobre et « propre » par nature. Autre atout, ce 1.3 TCe peut développer 115, 140 et 160 ch pour équiper tout autant la Clio, la Mégane que la Talisman en passant par le Scénic (déjà commercialisé) ou l’Espace, etc. Du côté de Mercedes, on le retrouvera sur la nouvelle Classe A dévoilée à Genève.

Il faut enfin souligner que ce moteur est fabriqué dans l’usine Renault de Valladolid en Espagne mais aussi en Chine, en Allemagne à Kölleda par Daimler bien sûr et à Sunderland au Royaume-Uni par Nissan.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter