Publi-Communiqué

Renault accompagne la mobilité

Pour accompagner ses clients dans le mise en place de leur plan de mobilité en 2018, Renault se réinvente en un créateur, un agrégateur mais aussi un distributeur de services de mobilité.

1372
Renault Mobility

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte a rendu obligatoire l’établissement d’un plan de mobilité (PDM), anciennement appelé PDE. Objectif : faire en sorte que les salariés limitent l’utilisation des véhicules thermiques, notamment pour leurs trajets domicile-travail, en privilégiant des transports plus écologiques. Une démarche qui concerne notamment les entreprises rassemblant au moins 100 employés sur un même site.

Renault en route vers le futur

Rouen Normandy Autonomous Lab.
Rouen Normandy Autonomous Lab.

Leader des ventes de véhicules électriques à travers le monde, Renault multiplie les initiatives pour aider les entreprises à remplir leurs obligations en matière de responsabilité sociale et environnementale. Dans son plan stratégique « Drive The Future 2017-2022 », le constructeur s’est engagé à élargir encore sa gamme de véhicules électriques et à commercialiser uniquement des modèles connectés et communicants. Avant 2022, quinze véhicules de la marque se doteront en outre de capacités de conduite autonome et de nombreux services de mobilité verront le jour.

À titre d’illustration, Renault travaille à la mise en circulation de robots-véhicules pour promouvoir de nouvelles mobilités. Pour atteindre ses objectifs, Renault mobilise ses équipes en interne et les ressources de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi dans leur ensemble. Le groupe collabore également avec de grandes entreprises, des start-ups et des institutions publiques. Les laboratoires de R&D de Renault, implantés dans la Silicon Valley, à Tel-Aviv et à Paris, fédèrent les talents pour faire émerger la mobilité de demain. Et des voitures autonomes sont d’ores et déjà au stade de tests à Saclay en région parisienne et à Rouen.

Une offre de services et de conseil

Renault s’affirme comme le partenaire idéal des entreprises ou des collectivités. Parmi ses forces, le constructeur propose à la vente la plus large gamme de véhicules électriques, de l’autopartage avec Renault MOBILITY, de la location courte durée avec Renault Rent, des VTC avec Marcel (voir l’encadré ci-dessous).

Renault offre aussi du conseil pour mettre en place des navettes, des parcs de vélos, ou recourir aux transports en commun, sans oublier un accès facilité au covoiturage. Renault explore toutes les voies pour promouvoir une mobilité plus économique, plus respectueuse de l’environnement, plus sûre et plus confortable.

Au-delà de ses services de mobilité, Renault possède un atout décisif avec Renault Consulting. Cabinet de conseil et de formation, Renault Consulting intervient pour le compte des marques du groupe et des grandes entreprises pour les guider vers l’excellence opérationnelle, pour inscrire leurs pratiques en cohérence avec la révolution digitale et pour piloter le changement.

Avec ses compétences et son savoir-faire approfondi du management, de la logistique, du transport, de l’exploitation des données et des plates-formes informatiques, Renault Consulting propose son expertise aux entreprises depuis avril 2016. Ses consultants accompagnent aussi les conseillers commerciaux de Diac Location et de Renault Parc Entreprises pour cartographier les déplacements d’une entreprise, rédiger un PDM et piloter les étapes de son déploiement avant de l’évaluer. Renault Consulting explore ainsi toutes les solutions, les met en place, mesure leur efficacité et va jusqu’à collaborer avec les pouvoirs publics pour, par exemple, construire un arrêt de bus ou aménager un parking public.

Marcel : des VTC engagés

Sur le marché des VTC, Marcel se singularise par son modèle vertueux. Cette filiale de Renault depuis l’été 2017 se différencie d’abord par son engagement en faveur de l’environnement. Depuis sa création, la plate-forme de VTC a opté pour des véhicules propres. Et leur part au sein de la flotte ne cesse de progresser. Aujourd’hui 30 Renault ZOE sont en test. En fin d’année, 300 berlines zéro émission de ce type auront été mises à la route. À noter : le client n’acquitte aucun surcoût pour rouler en hybride ou en électrique.

Marcel incite aussi ses chauffeurs à adopter l’éco-conduite. Un guide des bonnes pratiques rédigé à leur intention est téléchargeable sur le site www.marcel.cab. Autre initiative pour limiter l’impact environnemental, Marcel propose des courses mutualisées et invente ainsi le covoiturage en VTC. Consciente des grands enjeux sociétaux, la plate-forme a décidé d’aller encore plus loin et de compenser ses émissions de carbone. L’an dernier, Marcel a soutenu le déploiement d’un parc éolien en Inde. Cette année, la communauté de Marcel sera invitée à choisir entre trois programmes de compensation.

VTC Marcel IDFMarcel se distingue aussi par l’attention portée à la qualité de travail des chauffeurs. « Marcel applique la commission la plus basse du marché, explique Cyril Masson, directeur commercial BtoB. Les frais facturés aux chauffeurs s’élèvent à 15 % seulement, quand les autres acteurs se situent aux alentours de 25 %. » Marcel entretient une relation de proximité avec ses clients et ses chauffeurs. Résultat de ce dialogue en continu, Marcel a décidé de ne pas surtaxer les réservations mais de les favoriser par des tarifs plus avantageux. Cette pratique permet aux chauffeurs d’avoir une visibilité plus précise sur leur chiffre d’affaires prévisionnel et d’optimiser leur emploi du temps. De leur côté, entreprises et cadres peuvent planifier leurs déplacements.

Autre avantage, Marcel a déployé des outils de gestion pour aider les entreprises à maîtriser leurs dépenses. À titre d’exemple, chaque entreprise dispose de son propre chargé de compte.

Conduire le changement

Selon les experts de Renault Consulting, un PDM peut générer entre 2 et 5 % d’économie sur les achats de transport et de mobilité. Avantage induit mais décisif pour les entreprises, ces nouvelles mobilités renforcent aussi la sécurité de leurs salariés. Bref, si Renault prépare l’avenir, le constructeur a déjà tous les outils en main pour diminuer les coûts et l’impact environnemental des flottes, optimiser la mobilité professionnelle et préserver la disponibilité et le confort de travail.

Master Z.E. s’attaque au dernier kilomètre

Renault Kangoo Z.E. et Master Z.E.
Renault Kangoo Z.E. et Master Z.E.

Alors que l’accès aux centres urbains se fait de plus en plus complexe pour les professionnels, Renault apporte la bonne réponse avec sa gamme Z.E. d’utilitaires 100 % électriques. Une gamme zéro émission qui s’enrichit avec l’arrivée de MASTER Z.E. aux côtés de TWIZY CARGO, ZOE Société et Nouveau KANGOO Z.E.

« La gamme actuelle, allant du quadricycle au grand fourgon, répond aux principaux besoins des professionnels en termes de volume et de charge utile, pour la livraison du dernier kilomètre et l’accès aux centres-villes sans émission. Par ailleurs, un nouvel éco-système de services connectés a été développé, améliorant la gestion des flottes et le développement de l’activité des professionnels », détaille Ashwani Gupta, directeur de la division utilitaires de Renault-Nissan.

Doté du moteur R75, soit une puissance de 75 ch ou 57 kW, MASTER Z.E. s’équipe de la nouvelle génération de batterie lithium-ion Z.E. 33 (33 kWh), avec à la clé une autonomie de 120 km en moyenne en conditions réelles d’usage, en mode Eco et avec 1 t de chargement. MASTER Z.E. accepte tous les types de recharge et « fait le plein » en six heures avec la WallBox de 7,4 kW.

PARTAGER SUR