Renault Captur 2 : synthèse réussie

De petit SUV urbain mignon dont on pardonnait encore les défauts, le Renault Captur 2 est quasiment devenu un SUV compact tutoyant le premium. Explications.

1563
Renault Captur 2

Le Captur 2 s’émancipe de son statut de petit SUV urbain d’environ 4 m de longueur, pour rejoindre le segment des compacts avec ses 11 cm supplémentaires, soit une longueur de 4,23 m. Sa nouvelle plate-forme CMF-B autorise aussi un empattement allongé de 2 cm et une largeur de 1,80 m, soit 2 cm de plus. Bien plus habitable et enfin doté d’un vrai coffre qui conserve sa modularité grâce à sa banquette coulissante sur 17 cm, le Captur change de dimensions mais aussi d’univers.

En effet, la qualité des matériaux dans l’habitacle et le soin apporté à la fabrication sont dignes du segment supérieur des compacts. Tous les plastiques sont moussés et de très bel aspect dans la moitié supérieure, alors que ceux au niveau inférieur se montrent visuellement et tactilement très corrects. Le style de la planche de bord et de la console centrale flottante ajoute la touche « premium ».

Une gamme encore incomplète

Pour les essais presse, Renault a présenté deux finitions haut de gamme (Intens et Initiale Paris) et deux motorisations essence aussi haut perchées : les 130 ch boîte manuelle (128 g, 22 700 euros en Business) et 155 ch en boîte auto double embrayage à 125 g. Et a fait l’impasse sur les deux 1.5 dCi turbodiesel de 95 ch (106 g, 23 800 euros en Business) et 115 ch (111 g, 24 800 euros en Business), ou sur le 3-cylindres essence 1.0 de 100 ch d’accès à la gamme (118 g, 21 500 euros en Business).

Nous avons jeté notre dévolu sur le 1.3 TCe de 130 ch en boîte manuelle, ce qui nous a permis d’apprécier son confort de roulage et son agrément de conduite. La plate-forme CMF-B assure une rigidité torsionnelle excellente qui profite au bas niveau sonore, à la très bonne filtration des trains roulants et à un comportement exemplaire. La synthèse entre amortissement et tenue de route dans les petits virages autorise un passage en courbe et des changements d’appui successifs sans prise de roulis, tout en préservant le confort des suspensions. Du beau travail de mise au point, rare sur ce segment. Bref, le Captur 1 était à réserver à un usage urbain ou suburbain, ce Captur 2 taille la route et l’autoroute à vitesse de croisière élevée sans fatiguer son conducteur.

Quant à ce très silencieux, souple et voluptueux 1.3 TCe de 130 ch que l’on retrouve sous le capot de la Mercedes Classe A, il va comme un gant au Captur, avec une consommation relevée de 7,3 l/100 km.

Renault Captur Business TCe 130 ch
Moteur (cm3) 1 333
Puissance/couple (ch/Nm) 130/240
Conso. mixte (l/100 km) 5,6
Émissions de CO2 (g/km) 128
Vitesse maxi (km/h) 195
0 à 100 km/h (s) 10,6
Poids à vide (kg) 1 234
Charge utile (kg) 541
Coffre (l) 422/536/1 275
L x l x h (mm) 4 230 x 1 800 x 1 580
À partir de (€ TTC) 22 700

Notre avis

PLUS
Qualité de présentation et de fabrication ● Agrément de conduite et confort dynamique ● Belle palette de motorisations


MOINS
Design de la face avant trop proche de la Clio ● Versions essayées très équipées donc très chères ● Roues de 18 ’’ nuisant au confort