Renault Captur dCi Business : le crossover tendance

Avec sa carrosserie bicolore et ses éléments de personnalisation, le Captur joue la carte « sport et loisirs ». Et s’avère plus raisonnable qu’il n’y paraît.

- Magazine N°191
680

Tendance oblige, dans la gamme Renault, le petit monospace Modus cède sa place à un crossover compact, le Captur, plus dans l’air du temps. Uniquement disponible en deux roues motrices, ce faux baroudeur se distingue par sa garde au sol surélevée (20 cm), ses jantes de 16 pouces et sa carrosserie bicolore. Une panoplie branchée pour faire de l’œil aux jeunes et se distinguer de son rival 2008, bien plus classique.

À peine plus long que la nouvelle Clio, le Captur se révèle un peu plus accueillant aux places arrière avec une bonne garde au toit. Il reçoit surtout une banquette arrière coulissante bien pratique qui permet de faire varier le volume du coffre de 377 à 455 litres. Parmi les rangements à bord, peu nombreux, l’un mérite qu’on s’y attarde : la grande boîte à gants EasyLife de 11 l qui s’ouvre comme un tiroir. Autres innovations, la sellerie « dézippable »(hélas uniquement sur la version Intens) ou encore le plancher de coffre réversible et lavable. De quoi redonner un coup d’éclat à l’habitacle après trois ans de LLD. La personnalisation s’invite également avec des choix de couleurs et de décors intérieurs variés. Mais cela ne suffit pas à masquer des plastiques durs et une finition quelconque.

Des émissions à 95 g/km

Au volant, le Captur révèle un comportement sain et équilibré, avec un roulis maîtrisé mais un confort de suspension plutôt ferme. Commercialisé uniquement en 90 ch, le diesel dCi Energy ne manque pas d’allant, malgré la boîte manuelle à 5 vitesses seulement qui limite un peu les reprises. À découvrir aussi avec la transmission EDC à double embrayage qui arrivera sous peu. Dans tous les cas, le Captur revendique un appétit d’oiseau et un excellent bilan CO2 (95 g/km), un bel atout pour les flottes.

Côté équipements, la version Business comprend la carte mains libres, la climatisation manuelle, le régulateur de vitesse, l’aide au parking arrière et le système multimédia tactile MediaNAV (radio, navigation, bluetooth, audiostreaming, Plug&Music). Dommage que le système R-Link, encore plus sophistiqué, ne soit pas proposé aux sociétés, même en option.

Notre avis

BIEN

• Comportement homogène
• dCi sobre et discret
• Habitabilité/modularité

À REVOIR

• Qualité perçue
• Assise trop courte

• Reprises un peu justes