Renault Captur E-Tech Hybrid : le full hybrid a du bon

Renault décline l’hybridation HEV de 145 ch sur son Captur E-Tech Hybrid, en complément de l’hybride rechargeable PHEV de 160 ch. Avec un prix en baisse.
3131
Renault Captur E-Tech Hybrid

Après le Captur E-Tech PHEV de Renault, bien mais cher (34 850 euros TTC, voir l’essai), voici le Captur E-Tech en version Hybrid tout court (HEV), déjà vue sur la Clio. Cet ensemble troque sa grosse batterie de 9,8 kWh pour une pile de 1,2 kWh plus petite et moins encombrante. Ce « full hybrid » est naturellement moins puissant avec 145 ch au lieu de 160 ch en PHEV. On retrouve le moteur essence atmosphérique 1.6 de 91 ch, mais secondé par un moteur électrique de 49 ch (66 ch en PHEV). Un alterno-démarreur de 20 ch complète le tout (34 ch en PHEV). Mais la capacité de traction, ce couple si important pour les démarrages et les reprises, reste inchangée : 205 Nm au maximum. Idem pour la boîte de vitesses dite à crabots qui montre une belle linéarité dans ses changements de rapport, en accélération comme en reprise ou en rétrogradage. Avec une douceur de fonctionnement équivalente à celle d’une boîte à double embrayage comme l’EDC7.

Une belle sobriété

L’homologation de ce Captur E-Tech Hybrid de 145 ch pointe à 114 g (5,0 l/100 km), autorisant 36 mois d’exonération de TVS. Lors des essais, nous avons consommé en moyenne 5,8 l/100 km. Mais on peut faire mieux en y incluant un parcours urbain, là où la sobriété du full hybrid est la plus forte, au moins sur la moitié du kilométrage. De fait, notre parcours ne comprenait ni ville ni autoroute. Bref, on misera sur 5,5 l/100 km tous parcours confondus, c’est très bien. Et c’est moins que les 6,1 l/100 km en mixte WLTP du PHEV (138 g), une fois épuisés les 50 km d’autonomie de la batterie.

Autre avantage de l’hybride par rapport au PHEV, le poids : 1 461 kg contre 1 625 kg, et un coffre de 440 dm3, équivalent à celui des versions thermiques, contre 379 dm3 en PHEV en raison de l’encombrement de la batterie et malgré la suppression de la roue de secours galette, toujours présente en hybride simple. Un poids moindre qui favorise une plus grande agilité dans le comportement routier et un confort dynamique plus moelleux en amortissement, la barre antiroulis étant moins raide.

Enfin, le prix est en baisse de 5 150 euros en finition Intens par rapport au PHEV, comparaison plus difficile en Business : seul ce Captur Hybrid y a droit à 27 700 euros. En attendant le retour des diesel au catalogue.

Renault Captur E-Tech Hybrid

Renault Captur E-Tech Hybrid

Moteur essence (cm3) 1 598
Puissance/couple (ch/Nm) 91/145
Moteurs électriques (ch/Nm) 49/205 + 20/50
Puissance combinée maxi (ch) 145
Capacité batterie (kWh) 1,2
Transmission/boîte Boîte auto à crabots
Émissions de CO2 (g/km) 114
Conso. mixte WLTP (l/100 km) 5,0
Vitesse maxi (km/h) 170
0 à 100 km/h (s)
Poids à vide (kg) 1 461
Charge utile (kg) 435
Coffre (dm3) 440
L x l x h (mm) 4 230 x 1 800 x 1 577
À partir de (€ TTC) 27 100 (Zen)

Notre avis

PLUS
Réelle sobriété ● Fonctionnement transparent de l’hybridation ● Prix compétitif


MOINS
Pédale d’accélérateur peu réactive en électrique ● Console centrale « flottante » envahissante ● Montant latéral gauche gênant la visibilité