Le Renault Captur se refait une beauté

Restylage à mi-vie pour le petit SUV au losange qui a donné un coup de vieux à la concurrence… et fait de l’ombre à la Clio.

1178
Renault Captur

Le Captur, plus que la Clio ou le Kadjar, a véritablement signé le renouveau de Renault et de son style sous la houlette de Laurens van den Acker. C’était il y a quatre ans déjà et ce petit SUV du segment B repasse par la loge des artistes pour un restylage relativement léger. On ne change pas une icône qui se vend mieux que tous ses concurrents réunis en Europe : plus de 200 000 unités l’année dernière.

À l’avant, le regard se veut plus acéré et plus luxueux avec des feux de jour LED en forme de « C », signature des dernières productions de Renault. Formes et feux que l’on retrouve à l’arrière naturellement. La grille de calandre s’équipe d’un jonc chromé, à l’instar du reste de la gamme ainsi que, pour les boucliers avant et arrière, de nouveaux « skis » affirmant toujours plus le côté baroudeur du Captur.

Le toit bi-ton est toujours proposé et peut dorénavant s’équiper d’un toit en verre fixe qui évitera de se sentir coincé dans cet habitable somme toute assez étroit. Pas de modifications en revanche sur les motorisations comme sur la structuration de la gamme dont les prix seront dévoilés au salon de Genève la semaine prochaine.

PARTAGER SUR