Renault Espace : un crossover pour les flottes

Ni monospace, ni SUV, le nouvel Espace de Renault se veut un crossover répondant aux deux catégories. Un modèle qui a également pour cible les flottes.

- Magazine N°208
510
Renault Espace : un crossover pour les flottes

Pas facile de succéder à quatre générations d’Espace lorsque le segment des monospaces a disparu des radars. D’autant que ce nouvel entrant va trouver sur sa route des SUV allemands statutaires qui font le bonheur des flottes. Pas au même prix, rétorque Philippe Brunet, patron des gammes D et E chez Renault. De fait, autour de 40 000 euros (en diesel et bien équipé), il y a peu de concurrence.

Pour les premiers essais internationaux dans le Midi, Renault avait retenu le 1.6 dCi de 160 ch (120 g de CO2 et 4,6 l/100 km en roues de 17 ’’, 123 g en 18’’) en finition Intens (42 300 euros TTC), avec de série la boîte à double embrayage EDC 6 rapports, très agréable au demeurant, et le châssis à 4 roues directrices 4Control (+ 1 700 euros). Ce dernier améliore fortement la maniabilité en ville et l’agilité sur route, un peu trop à notre goût, au risque de surprendre en situation de survirage.

Ce pack comprend aussi la suspension à amortissement piloté avec quatre modes de réglages : Eco et Neutre, Confort et Sport. Trop ferme en amortissement, trop ample en détente, le pilotage n’est pas homogène et l’agrément de conduite s’en ressent. Mais ne vous méprenez pas, la tenue de route demeure de très haut niveau et les vitesses de passage en courbe sont parfois stupéfiantes pour un véhicule pesant ses 1 660 kg à vide.

Cette version Intens ne sera pas la plus répandue au sein d’entreprises qui pèseront plus de 70 % des ventes en France, selon Philippe Brunet. Qui mise plutôt sur la finition Zen (niveau 2), équivalente à une future déclinaison Business, avec aussi le très discret et volontaire 1.6 dCi et sa boîte EDC6, mais sans le châssis à quatre roues directrices et l’amortissement piloté.

Cette finition Zen comprend le pack Multi-Sense pour choisir et paramétrer les modes de réglage de conduite de la gestion moteur (Eco, Neutre, Confort, Sport), les lois de passage de vitesse et l’effort au volant. S’y ajoute le système Airlink2 avec TomTom Europe et le freinage actif d’urgence avec alerte de la distance de sécurité. Sans oublier la caméra de recul, les capteurs de pluie et de luminosité, l’aide au démarrage en côte, le régulateur et limiteur de vitesse ou la surveillance de la pression des pneus.

En finition Zen, le prix descend à 39 200 euros. Un tarif très compétitif mais qui se positionne face aux Ford Galaxy, VW Sharan ou Citroën DS5 (plus courte) et non face aux BMW X5, Audi Q5 ou Volvo XC90. Et si c’est vraiment le prix et le TCO qui importent, Renault a concocté une version du 1.6 dCi rabaissée à 130 ch avec la boîte manuelle 6 rapports (116 g et 4,4 l/100 km en 17’’) pour des performances très correctes : 191 km/h de vitesse maxi, 10,7 s pour le 0 à 100 km/h, pour 34 200 euros seulement en finition Life.

Notre avis

Bien

• Habitabilité et finition
• Diesel très agréable
• Rapport prix/prestations excellent

À revoir

• Amortissement piloté
• Encombrement total important

Renault Espace dCi 160 EDC6

Moteur (cm3)

1 598

Puissance/couple (ch/Nm)

160/380

Conso. mixte (l/100 km)

4,6

Émissions de CO2 (g/km)

120

Vitesse maxi (km/h)

202

0 à 100 km/h (s)

9,9

Poids à vide (kg)

1 659

Charge utile (kg)

812

Coffre (l)

247/2 035

L x l x H (mm)

4 857 x 1 888 x 1 677

À partir de (€ TTC)

39 200

VALEURS FUTURES

Renault Espace dCi 160 Energy Intens EDC

Énergie

Diesel

Boîte de vitesses

Automatique

Carrosserie

Monospace

Cylindrée (cm3)

1 598

CO2 g/km

123

Ch din

160

Prix neuf TTC (€)

42 300

Mois

42

Km total

100 000

Valeur reprise TTC (€)

17 467

Valeur reprise

41,3 %

Valeur vente TTC (€)

20 477

Valeur vente

48,4 %

Source : Forecast Autovista, avril 2015.