Renault fait sa Renaulution

Renault dévoile son plan Renaulution et révèle ses futures petites R5 et EZ-1 électriques, ainsi que sa stratégie d’amélioration des valeurs résiduelles.
1781
Renaulution
Renault 5 Prototype

Avec Renaulution, « Renault va engager une profonde révolution organisationnelle », a affirmé son patron Luca de Meo lors d’une conférence de presse le jeudi 14 janvier. Ce plan à cinq ans a pour objectif de repositionner d’ici 2025, au cœur de la marque au losange, sa valeur fondamentale de « voiture à vivre » devant la course aux volumes. Pour y parvenir, Luca de Meo a martelé que les produits doivent être générateurs d’une plus grande marge de profit. Ce qui passe aussi par une amélioration des valeurs résiduelles.

« À bas la dictature de la VR ! »

Cet objectif a été développé par Clotilde Delbos, directrice générale de l’une des quatre nouvelles entités du groupe Renault, Mobilize. Et elle n’y est pas allée par quatre chemins. « Nous allons lutter contre la dictature des VR. Nous ne pouvons pas accepter que la VR d’une Renault soit de 50 % de sa valeur trois ans seulement après sa mise sur la route », a-t-elle avancé.

Outre les services de mobilité, Clotilde Delbos a dévoilé quatre futurs véhicules Mobilize tous électriques, dédiés à ces services : la EZ-1, la City EZ-K (voir notre brève), la future EZ-Morphoz en version VTC (voir notre brève), mais aussi le petit utilitaire EZ-Flex (voir notre brève).

Renaulution
Renault Mobilize EZ-1

Renaulution : 14 futurs modèles dont 7 électriques

Pour les futurs produits grand public, Luca de Meo a révélé le premier des sept futurs modèles électriques, soit une Renault 5 Prototype basée sur la plate-forme CMF-B EV. Les six autres, dont une E-Mégane déjà connue, seront révélés d’ici 2025 sur les segments C et D. Avec un mot d’ordre : 80 % de ces véhicules seront identiques et partagés sur la même plate-forme CMF-EV et CMF-CD. Les 20 % restants seront différenciants. Une logique que Luca de Meo connaît bien pour l’avoir mise en œuvre dans ses responsabilités précédentes (Fiat, Volkswagen, Audi, Seat).

Précision ultime : ne subsisteront en 2025, au terme de ce plan Renaulution, que deux motorisations thermiques essence et diesel (en VUL) hybrides HEV, MHEV et PHEV, ainsi que deux motorisations électriques, une à batterie et une à pile à combustible à hydrogène avec Plug Power (voir notre brève).

Renaulution
Renault Mobilize gamme EZ