Le Renault Grand Scénic dévoilé

Quelques semaines après la présentation du Scénic IV à Genève, Renault a levé le voile sur la version 7 places de son monospace. Il met l’accent sur la modularité et la vie à bord.

865
Le Renault Grand Scénic dévoilé

Bien décidé à replacer le Scénic sur le devant de la scène après des années de vaches maigres, et l’essor des SUV, Renault continue de peaufiner ses armes. Peu après la présentation de la version courte du Scénic IV, la marque au losange a présenté les premiers éléments de la version longue. Reprenant à son compte la mutation esthétique aperçue sur son petit frère, et notamment les roues de 20 pouces, le Grand Scénic se différencie par un gabarit plus généreux de 24 cm par rapport, soit une longueur de 4,63 m.

Dans sa version 5 places, le Grand Scénic offre ainsi un volume de chargement de 718 dm3, sièges arrière reculés au maximum, et jusqu’à 866 dm3 sièges arrière avancés au maximum. Dans sa déclinaison 7 places, cette hausse du gabarit permet d’intégrer, au troisième rang, des sièges escamotables via une touche implantée sur le côté du coffre qui reprennent la structure des sièges du Nouvel Espace.

Habitabilité et technologie au rendez-vous

À bord, le Grand Scénic emprunte la console centrale coulissante Easy Life, déployée sur son petit frère ainsi que la planche de bord de ce dernier. Celle-ci proposait, sur ses versions haut de gamme, un écran tactile de 8,7 pouces ainsi que l’affichage tête haute, le système multimédia et de navigation R-Link 2, et le programme de modes de conduite MultiSense.

Le monospace sera également doté, de série, du freinage actif d’urgence avec détection de piéton, sur une plage de vitesse allant de 7 à 60 km/h. Il proposera aussi l’assistance de maintien de voie, l’alerte de détection de fatigue, la caméra de recul, la reconnaissance de panneaux de signalisation et l’avertisseur d’angle mort.

L’hybride enfin au programme

Sous le capot, l’offre de moteurs du Grand Scénic IV s’articulera autour de trois blocs diesels dCi de 110, 130 et 160 ch, disponibles dans cinq déclinaisons. Dont une version électrifiée du dCi 100 appelée Hybrid Assist. Cette dernière est dotée d’un générateur électrique et d’une batterie 48 V qui récupère l’énergie lors des phases de décélération, tandis que le moteur électrique assiste le moteur thermique dans les phases d’accélération.

L’offre essence se concentrera elle sur deux moteurs, à savoir le TCe 115, disponible avec une boîte manuelle à 6 rapports, et le TCe 130, lui aussi disponible avec cette transmission. Les diesels auront droit, en plus, à une boîte automatique EDC à double embrayage en 6 et 7 vitesses.

PARTAGER SUR