Renault Kangoo et Master Van E-Tech Electric : une nouvelle génération

Les Renault Kangoo et Master se déclinent chacun en version Van E-Tech Electric. Le premier est tout nouveau, le second évolue. Tous deux proposent des autonomies en hausse.
2048
Kangoo Master Van E-Tech Electric
Renault Kangoo Van E-Tech Electric

Avec le Kangoo Van et le Master Van E-Tech Electric, Renault renouvelle son offre d’utilitaires 100 % électriques. Ces deux modèles zéro émission offrent plus d’autonomie (respectivement 300 et 200 km) et donc une plus grande polyvalence pour les professionnels. Ils feront aussi mieux face aux modèles électriques concurrents du groupe Stellantis, avec ses quatre marques (Peugeot, Citroën, Opel et Fiat).

Kangoo Van E-Tech Electric : la relève

Le nouveau Kangoo Van E-Tech (à partir de 33 600 euros HT), modèle le plus attendu, prend la relève du Kangoo Z.E., écoulé à plus de 70 000 exemplaires en plus de dix ans. Avec cette nouvelle mouture, on retrouve le volume utile du modèle thermique : jusqu’à 3,9 m3 en version L1 et 4,9 m3 en L2. Avec en outre 600 kg de charge utile (800 kg en L2) et 1 500 kg de capacité de remorquage.

Ce Kangoo Van E-Tech reprend le système d’ouverture latérale innovant (1,45 m de large) de la version thermique. Mais aussi sa galerie intérieure repliable « Easy Inside Rack », les trois sièges avant avec dossier central rabattable, et les près de 60 l de rangements en cabine.

Jusqu’à 300 km d’autonomie en WLTP

Le Kangoo Van E-Tech Electric s’équipe d’un moteur électrique de 90 kW (245 Nm). Doté d’une batterie lithium-ion de 45 kWh à refroidissement liquide, il offre une autonomie jusqu’à 300 km en WLTP. De quoi assurer la plupart des déplacements professionnels quotidiens. Il reçoit aussi de série deux chargeurs triphasés de 11 et 22 kW. Et il peut, en option, adopter un chargeur rapide de 80 kW (DC) pour récupérer 170 km d’autonomie (WLTP) en trente minutes. À l’usage, ce Kangoo propose aussi un mode Eco limitant la puissance et la vitesse maximale, et trois niveaux de freinage récupératif pour optimiser l’autonomie.

Master E-Tech Electric : 15 versions disponibles

De son côté, le Master adopte l’appellation Van E-Tech Electric (à partir de 56 900 euros HT). Il embarque surtout une batterie de 52 kWh plus performante et portant l’autonomie à 200 km en WLTP, contre 120 km précédemment avec la batterie de 33 kWh. Ce Master se décline en quinze versions (au lieu de six avant), avec trois longueurs et trois hauteurs. Les volumes utiles vont de 8 à 15 m3 en version fourgons et jusqu’à 20 m3 en châssis-cabine. Dans tous les cas, la chaîne de traction 100 % électrique n’entraîne aucune perte de volume de chargement par rapport au thermique.

Le Master E-Tech Electric conserve son moteur électrique de 57 kW, suffisant pour évoluer en milieu urbain et péri-urbain. Deux types de charge existent de série : 7,4 kW (AC) ou 22 kW (DC). La première (lente) récupère 80 % de capacité en cinq heures. La seconde (accélérée) récupère 50 km d’autonomie en 45 minutes.

Renault Master Van E-Tech Electric