Renault Latitude : le nouveau haut de gamme

Après la Vel Satis, Renault renouvelle sa grande routière avec la Latitude. Une voie originale pour s’imposer dans le haut de gamme, mais sans vraiment convaincre.

- Magazine N°166
912
Essais - Renault Latitude

Sous son propre badge, le constructeur français commercialise la Samsung SM5 coréenne (marque de l’Alliance regroupant aussi Nissan, Lada et Dacia) et rebaptisée Latitude. A priori, l’idée est louable pour mutualiser les coûts de conception, production et commercialisation d’un haut de gamme. Cependant, les notions du luxe et de confort en Corée ne sont pas semblables à celles de l’Europe ; en outre, les ingénieurs de Samsung n’ont pas les mêmes références en termes de comportement dynamique et de calibrage des suspensions, ou bien encore de qualité des plastiques et de finition d’une voiture qui se veut aussi statutaire.

Une posture avant tout asiatique

Bien que Renault ait revu l’habitacle et la planche de bord de sa Latitude, l’ergonomie générale du poste de conduite ne permet pas d’être à l’aise au volant. Les sièges coréens ne sont manifestement pas faits pour les grands conducteurs européens… Et les plastiques, tout comme l’écran GPS, ne sont pas du tout haut de gamme.

Pour le reste, la carrosserie, très classique mais non dépourvue d’élégance, impose ses dimensions : 4,89 m de longueur, pas moins, pour 1,83 m de largeur et 1,49 m de hauteur. De la Laguna, la Latitude hérite ses moteurs, trois diesels et un essence (2.0 l 140 ch) : le 2.0 dCi en 150 ch et 175 ch ainsi que le V6 de 240 ch accouplé à une boîte auto classique.

Sur la route, les liaisons au sol révèlent une fermeté de suspension inédite chez Renault, loin du filtrage toute en douceur et en souplesse d’une Laguna ou de la Vel Satis. Percussions sur les mauvais revêtements et amortissements trop raides ne favorisent pas le confort dynamique. Enfin, on aurait pu s’attendre à un prix plus sage.

Notre avis

Bien

  • Ligne élégante et statutaire
  • Habitabilité AV/AR
  • Capacité coffre

À revoir

  • Suspensions trop fermes
  • Qualité moyenne des plastiques
  • Moteur V6 et BVA peu convaincants

Fiche Technique

Renault Latitude 2.0 dCi 150 ch BVM6 2.0 dCi 175 ch BVM6 3.0 V6 dCi 240 ch BVA
Moteur (cm3) 4 cyl. en ligne 1 995 4 cyl. en ligne 1 995 6 cyl. en V 2 998
Puissance (ch à tr/mn) 150 à 4 000 175 à 4 000 240 à 3 750
Couple (Nm à tr/mn)  340 à 2 000 380 à 2 000 450 à 1 500
Vitesse maxi (km/h) 210 220 235
0 à 100 km/h (s) 10,3 9,2 7,6
1 000 m DA (s) 31,3 29,7 28,2
Émissions de CO2 (g/km) 140 144 188
Conso. mixte (l/100 km) 5,3 5,5 7,2
Poids à vide (kg) 1 535 1 535 1 655
Charge utile (kg) 605 615 595
Coffre (l) 477 477 477
L x l x H (mm) 4 897 x 1 832 x 1 483 4 897 x 1 832 x 1 483 4 897 x 1 832 x 1 483
À partir de (€) 32 500 34 700 45 000

Valeurs futures

Renault Latitude V6 dCi 240 FAP Initiale A dCi 175 FAP Initiale A dCi 150 FAP Initiale
Énergie Diesel Diesel Diesel
Boîte de vitesses Automatique Automatique Manuelle
Carrosserie Berline Berline Berline
Cylindrée (cm3) 2 993 1 995 1 995
CO2 g/km 188 170 140
Ch din 240 175 150
Prix neuf TTC (€) 45 000 40 200 38 000
Mois 42 42 42
Km total 100 000 100 000 100 000
Valeur reprise TTC (€) 13 773 12 558 12 015
Valeur reprise 30,6 % 31,2 % 31,6 %
Valeur vente TTC (€) 15 923 14 519 14 004
Valeur vente 35,4 % 36,1 % 36,9 %

Source : Forecast EurotaxGlass’s France, février 2011.