Renault Mégane 1. 9 dCi 130 ch : une version améliorée

Premiers tours de roues pour la prétendante à la première place sur le podium hexagonal (et pourquoi pas européen ?) : c’est tout le bien qu’il faut souhaiter à la dernière-née de Renault qui aligne tous les atouts pour bousculer la très (trop ?) sage Volkswagen Golf.

- Magazine N°144
519
Mégane III

La troisième génération de Mégane évolue beaucoup et positivement sous une robe plus consensuelle mais aussi plus musclée et sportive que la précédente. Mieux posée sur la route, plus dynamique lorsqu’on la croise ou qu’on la suit, cette Mégane III affirme un style très «classe» et ne s’évertue pas à copier la reine du segment, la Golf, qui reste «coincée» dans un design inscrit dans le marbre.

Il faut dire que Patrick Le Quément, patron du style et de la qualité chez Renault, peut s’appuyer sur l’évolution des cotes de cette nouvelle Mégane : 15 mm de plus en empattement, 20 mm de plus sur le porte-à-faux avant et 50 mm de plus sur l’arrière. Ce qui porte la longueur totale à 4,29 m contre 4,21 m auparavant, au bénéfice du coffre, de l’habitabilité et de la fluidité du dessin puisque la hauteur diminue quelque peu (1,42 m, soit 5 cm de moins sans perte de garde au toit), alors que la largeur passe à 1,81 m, soit 3 cm de plus.

Une version Société l’année prochaine

Plus râblée, plus musculeuse sans en faire trop, cette Mégane séduit et offre aussi à l’intérieur une nouvelle planche de bord élégante en forme de vague et d’une qualité dans l’assemblage et le choix des matériaux digne du segment supérieur. Il faut dire que la Mégane partage avec la Laguna beaucoup d’éléments (commodos, commandes et autres volets de climatisation) au bénéfice de la baisse des coûts. Alors que la génération précédente piochait dans les équipements de la Clio… Personne ne s’en plaindra !

Eliminons aussi le seul sujet qui fâchait précédemment : la forme et l’accessibilité du coffre sont enfin « aux normes » puisque le hayon arrière adopte une forme plus enveloppante. Et la capacité du coffre passe à 372 l, soit une augmentation de 42 l, c’est bien. La version 3 portes, fort justement baptisée Coupé est moins bien lotie puisque le style est volontairement très différent de la berline 5 portes avec un pavillon de toit encore plus incliné. La capacité du coffre est alors de 344 l. Cela n’empêchera pas Renault de proposer une version Société sur cette base l’an prochain. Précisons aussi qu’une version break à l’empattement allongé sera aussi déclinée en 2009, servant aussi de base au Scénic en version longue 7 places. Mais ce sera la version «courte» standard du Scénic qui aura sa version Société, comme dans la gamme actuelle.

Toujours le meilleur compromis

Sur la route, la belle affiche toujours le meilleur compromis de la catégorie pour la tenue de route au regard du confort. Un toucher de route impeccable, quoique parfois un peu trop mollasson et amorti en souplesse et une précision de guidage royal.

Un vrai bonheur à conduire, d’autant que l’insonorisation a fait de nets progrès, grâce aussi au travail sur les moteurs. En diesel, ils sont bien connus même s’ils ont été profondément revus pour une meilleure efficience de la consommation, des émissions polluantes et des performances. Ainsi, le moteur 1. 5 dCi est disponible en 85 ch ou 90 ch avec le FAP (boîte 5,200 Nm de couple, 4,5 l,118 g) et en 105 ch ou 110 ch avec le FAP (boîte 6,240 Nm,4,5 l diset 4,6 l,120 g). Il est complété par le bloc 1. 9 dCi de 130 ch avec ou sans FAP en boîte 6 (300 Nm, 5,1 l,134 g et 135 g) qui n’a plus grand chose à voir avec l’ancien 1. 9 dCi, claquant, vibrant et gourmand à 175 g pour 6,6 l ! C’est ce dernier qui était proposé lors des essais presse et il va comme un gant à cette nouvelle Mégane. Reste bien sûr que c’est le 1. 5 dCi 105 ch qui représentera la majorité des ventes dans l’Hexagone.

La « même en mieux » : ce sera la devise de cette Mégane qui ne devrait pas décevoir. Renault y a vraiment intérêt puisqu’elle représente pas moins du tiers des ventes totales mondiales du constructeur ! Avec pour ambition de redevenir le leader dès 2009 sur le segment en France dont le tiers des ventes se fait aux entreprises. A vos bons de commandes !

Notre avis

Bien

Design élégant extérieur et intérieur

Finition et qualité des matériaux

Comportement dynamique et confort.

A revoir

Prix à la hausse (ESP, clim’,6 airbags de série)

Coffre de capacité «normale»

Design moins «clivant».

PARTAGER SUR