Renault Mégane 2020 : restylage et nouveau diesel

La Renault Mégane se refait une beauté et s’équipe de nouvelles motorisations dont le 1.5 dCi de 115 ch et boîte double embrayage.

757
Renault Mégane

Bien née, la Renault Mégane n’avait pas besoin d’un profond restylage. Les modifications se font donc légères : le bouclier avant est souligné de joncs chromés qui l’embourgeoisent quelque peu, avec de nouveaux feux à LED. Le coup de blush est aussi valable pour l’écran central plus imposant (9,3 ’’) et avec quelques touches plus valorisantes dans les finitions. L’ensemble dégage un sentiment de quiétude et de qualité qui place cette Mégane (4,36 m de longueur) dans le meilleur du segment.

Les changements sont plus notables sous le capot. Avec une motorisation hybride rechargeable déjà essayée ici-même (voir notre essai), mais aussi avec le nouveau 3-cylindres 1.0 turbo-essence TCe en 120 ch et la dernière version dépolluée en « full euro 6d » du 1.5 dCi de 95 et 115 ch (à partir de 29 700 euros TTC en Business 115 ch).

Renault Mégane : une consommation maîtrisée

Ce 1.5 dCi  est disponible avec la boîte EDC à double embrayage qui passe de six à sept rapports (+ 2 000 euros). Et ce, au bénéfice de l’agrément de conduite, avec une très agréable linéarité des changements de vitesse grâce à une meilleure utilisation de la plage de couple (260 Nm à 2 000 tr/min). Mais aussi au bénéfice de la consommation : 5,5 l/100 km en usage mixte selon nos mesures à un bon rythme sur l’autoroute (121 g, 116 g en boîte manuelle). Cet ensemble moteur-boîte est donc parfaitement réglé pour en tirer le meilleur parti et se double d’une très bonne insonorisation.

Les constructeurs tiennent-ils compte des critiques de la presse spécialisée ? En tout état de cause, nous avions souligné le manque de précision de la direction assistée de la Mégane. Renault l’a remplacée et en a modifié le paramétrage électronique. Dorénavant, la sensation d’une conduite plus rapide et directe est bien là. Pour leur part, les réglages des trains roulants mettent en valeur le dynamisme de la voiture avec un bel agrément de conduite, le tout doublé de suspensions fort confortables. De quoi affronter une concurrence renforcée.Renault-MEGANE-Berline

Notre avis

PLUS
Turbo-diesel et boîte EDC très agréables ● Sobriété ● Confort des suspensions


MOINS
Console centrale gênante ● Coût de la boîte EDC ● Boucliers AV/AR peints fragiles

PARTAGER SUR