Renault Mégane E-Tech 220 ch : une nouvelle ère électrique

La cinquième génération de la Renault Mégane ne se décline qu’en version E-Tech 100 % électrique. Son credo : style premium et plaisir de conduite.
4793
Renault Mégane E-Tech

Dix ans après la Zoé, Renault revient sur la scène électrique avec sa Mégane E-Tech. Rien à voir avec les quatre générations précédentes : ce cru 100 % électrique affiche un look de crossover chic aux roues surdimensionnées et à la silhouette de coupé. Reprenant les dimensions compactes d’un Captur, cette berline se positionne sur le segment C, d’après Renault. Pourtant, ses concurrents seront bien les DS 3 E-Tense ou l’Opel Mokka-e.

La Mégane E-Tech monte en gamme

La montée de gamme de la Mégane E-Tech s’opère à l’extérieur comme à l’intérieur où l’on retrouve une qualité de finition inédite. Comme cette planche de bord des plus sophistiquées, dotée de deux grandes dalles numériques et d’une connectivité intégrant tous les services Google. L’ergonomie a été pensée pour flatter le conducteur. Derrière le volant à double méplats, on retrouve des palettes pour moduler le freinage récupératif, et la commande de boîte en forme de commodo, façon Tesla ou Mercedes. Un espace est ainsi dégagé au bas de la planche de bord mais, hélas, le genou droit du conducteur a tendance à cogner contre le support de smartphone sans fil, trop saillant.

Cette Mégane E-Tech ne se montre d’ailleurs pas spécialement hospitalière. Les surfaces vitrées réduites à l’excès donnent une sensation d’oppression à l’arrière, malgré une habitabilité correcte et un plancher plat. Et la lunette arrière se fait tellement mince que Renault a prévu un rétroviseur intérieur numérique. En revanche, le coffre fait bonne figure avec son compartiment de 40 l prévu pour les câbles.

Électrisante

Mais la Mégane E-Tech se veut avant tout « électrisante ». Son comportement fait preuve d’une grande précision dans les courbes, avec une direction très vive (seulement 2,3 tours de volant), des mouvements de caisse parfaitement maîtrisés et une très bonne isolation générale. Même si le confort de roulage pâtit de la taille des jantes (entre 18 et 20 ’’ selon les versions). Transmis aux roues avant sans aucune faille de motricité, les 220 ch de notre version d’essai offraient des performances de premier plan.

Et grâce à un poids maîtrisé – environ 100 kg de moins que ses concurrentes, selon Renault –, cette Mégane E-Tech reste peu gourmande : sur notre parcours, nous avons mesuré 17,3 kWh de consommation. Quant à la batterie de 60 kW, elle offre 400 km d’autonomie en conditions normales d’usage. À noter : des versions moins performantes (40 kWh et 130 ch) que notre Mégane d’essai (40 200 euros TTC) seront proposées à des tarifs plus accessibles (5 000 euros de moins).

MoteurÉlectrique synchrone à rotor bobine
Puissance/couple (kW/Nm)160/300
Capacité batterie (kWh)60
Conso (kWh/100 km)16,1
Autonomie (km)450
Émissions de CO2 (g/km)0
Vitesse maxi (km/h)160
0 à 100 km/h7,4
Poids à vide (kg)1 636
Coffre (l)440
L x l x H (mm)4 199 x 1 768 x 1 505
À partir de (€ TTC)40 200

Renault Mégane E-Tech 220 ch Optimum Charge