Renault signe avec Minth pour ses bacs de batteries

Renault va collaborer avec le chinois Minth Group pour fabriquer des bacs de batteries dans son usine de Ruitz (62).
601
Renault bacs batteries

Renault va produire des bacs de batteries avec le chinois Minth Group. Le constructeur constitue ainsi petit à petit le panel de ses fournisseurs de composants pour son pôle ElectriCity. Celui-ci a déjà commencé à produire la nouvelle Mégane E-Tech électrique à l’usine de Douai.

Pour son usine toute proche de Ruitz, l’avenir au sein d’ElectriCity passe donc par la production de batteries électriques pour le groupe Renault. Minth Group, un des spécialistes mondiaux de la fabrication de bacs pour ces batteries, en sera le fournisseur dans le cadre d’une coentreprise. L’usine de Ruitz fabrique actuellement des boîtes de vitesses classiques.

Les bac de batteries, une pièce à haute valeur ajoutée

Renault a prévu, pour ces bacs de batteries, deux nouvelles lignes. Le début de la production est annoncé pour 2023. L’objectif : atteindre, en 2025, près de 300 000 unités par an pour la future Renault 5 électrique entre autres. Pièce à haute valeur ajoutée, le bac de batteries est constitué d’un ensemble de pièces extrudées en aluminium et assemblées par soudure par friction. Viennent s’y loger les modules constitutifs de la batterie.

« Ce partenariat stratégique avec Minth Group permet de nous positionner comme un acteur de premier plan sur l’ensemble de la chaîne de valeur du véhicule électrique », précise Jose-Vicente de Los Mozos, directeur industriel de Renault Group. En évoquant aussi le partenariat avec Envision AESC pour l’implantation d’une gigafactory à Douai. Ce partenariat concerne la fabrication de batteries de dernière technologie, « à coût compétitif et à faibles émissions de carbone ».