Renault-Nissan-Mitsubishi : + 7 % au 1er semestre 2017

L’Alliance Renault-Nissan qui comprend dorénavant Mitsubishi a commercialisé plus de 5 millions de véhicules au premier semestre, visant toujours la place de n° 1 en 2017.

1374
Alliance Renault-Nissan Mitsubishi

La bonne santé de Renault, Nissan et Mitsubishi a porté les ventes de l’Alliance sur les six premiers mois de l’année qui se sont établies à 5 268 079 véhicules dont 494 303 Mitsubishi, constructeur intégré pour la première fois dans les statistiques depuis son sauvetage par Carlos Ghosn fin 2016 (avec 34 % du capital). Renault a vendu 1 879 288 véhicules, soit une augmentation de 10,4 % (n° 2 en Europe), Nissan reste le plus gros contributeur de l’Alliance avec 2 894 488 unités dans le monde, en augmentation de 5,6 % et Mitsubishi à + 2,4 %.

Électriques et hybrides en bonne forme

On notera aussi plus de 480 000 voitures électriques commercialisées par l’Alliance dans ces chiffres, essentiellement des Nissan Leaf ainsi que des Renault Zoé mais aussi les Mitsubishi iMiev, désormais consolidées… tout comme les Outlander PHEV à hauteur de 13 000 unités.

Du côté de Renault ce sont les Clio, Mégane et Captur qui assurent les ventes, alors que pour Nissan ce sont les X-Trail (Rogue aux États-Unis), Qashqai, Sentra et Altima mais aussi les Dacia Sandero et Duster ainsi que le Mitsubishi Pajero Sport.

Devenir le n° 1 mondial

Les trois premiers marchés pour Renault (avec les marques Samsung, Lada et Dacia) sont la France, la Russie et l’Italie ; pour Nissan (et Infiniti) les États-Unis, la Chine et le Japon ; enfin, pour Mitsubishi, les États-Unis, la Chine et le Japon.

Avec 9,96 millions de véhicules vendus en 2016, l’Alliance compte bien, en 2017, dépasser allégrement les 10 millions d’unités commercialisées, dépassant ainsi Toyota et le groupe Volkswagen qui visent tous deux aussi la première place cette année.

PARTAGER SUR