Renault officialise le rappel de 15 000 véhicules

Pointé du doigt après les résultats de ses véhicules aux tests menés par l’UTAC, le constructeur français a officialisé le rappel de 15 000 véhicules afin de corriger une erreur de calibration du contrôle moteur.

472
Renault officialise le rappel de 15 000 véhicules

Mis en cause par la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, après la publication des premiers résultats des véhicules testés par l’UTAC et entendu le 19 janvier par la commission en charge de tester les émissions de polluants de 100 véhicules, Renault est revenu sur certains éléments de ce dossier suite à plusieurs annonces dans la presse.

Alors que la ministre avait précisé, dans la matinée, sur RTL que Renault devrait rappeler 15 000 véhicules, a priori des Captur, plusieurs informations parues dans la presse annonçaient que 700 000 véhicules pourraient être mis en cause pour leurs émissions de pollution qui dépasseraient les normes. Une information qu’a formellement démentie la marque au losange.

Si celle-ci a reconnu « qu’une opération de rappel est en cours », elle ne concerne « qu’environ 15 000 véhicules », et plus précisément des modèles équipés du moteur diesel dCi110. Cette opération vise à «  corriger une erreur de calibration du contrôle moteur », a précisé le constructeur. En outre, il a spécifié que « ce problème est connu et déjà résolu en production depuis septembre 2015 ».

Désireuse de montrer patte blanche après un épisode douloureux durant lequel son cours en bourse a perdu jusqu’à 20 %, la marque annonce enfin vouloir « proposer aux clients qui le souhaitent une amélioration de la performance de son système de dépollution NOx ».