Renault planche sur le « smart charging »

Essentiel pour assurer l’essor des véhicules électriques, le smart charging, soit la gestion intelligente de la recharge, est au cœur de la stratégie de Renault Z.E.

1373
Renault planche sur le « smart charging »

Renault s’est engagé depuis plusieurs années dans des projets de « smart charging » avec différents partenaires du secteur de l’énergie et de la mobilité électrique en Europe, notamment The Mobility House en Allemagne, LomboXnet et Jedlix aux Pays-Bas. Ces projets visent à permettre la recharge des véhicules électriques aux bons moments, lorsque l’électricité est à la moins chère et la moins carbonée – c’est-à-dire issue des énergies renouvelables (éolienne, solaire, etc.).

Selon Renault, les résultats de l’expérimentation menée en Allemagne par The Mobility House ont montré que les conducteurs de Zoé ont réalisé 50 % d’économie en un an sur leur consommation d’électricité. Depuis le début 2016, ils ont rechargé leur véhicule avec près de 9 MWh d’électricité verte, évitant ainsi quelques 4,7 tonnes d’émissions de CO2 dans l’atmosphère.

Les solutions de smart charging permettent d’échanger et de croiser davantage d’informations avec le véhicule et de récupérer en parallèle des données en provenance du réseau d’électricité. Elles s’appuient notamment sur la connectivité des modèles électriques comme la Zoé. En fournissant à ses partenaires des données en temps réel sur ses véhicules, la marque au losange permet aux gestionnaires de réseaux électriques de mieux faire coïncider offre et demande d’électricité, pour assurer in fine une plus grande efficacité technique et économique du réseau.

Voir notre précédente brèv sur ce sujet.

Voir notre brève Nissan sur ce sujet.

PARTAGER SUR