Renault : un prêt de 5 milliards d’euros sous conditions

Le gouvernement a validé un prêt garanti de 5 milliards d’euros pour aider Renault à surmonter ses difficultés financières. En contrepartie, le constructeur s’est engagé à maintenir l’activité sur son site de Maubeuge.

628
Renault prêt 5 milliards d’euros

Fragilisé par la crise liée au covid-19 mais aussi par un manque de liquidités, Renault s’apprête à supprimer 15 000 emplois dans le monde, dont 4 600 en France. Une décision qui s’inscrit dans un plan d’économie de 2 milliards d’euros jusqu’en 2023. Pour « rationaliser son outil de production devenu surdimensionné », selon le président de la marque Jean-Dominique Senard, Renault avait également demandé à l’État actionnaire un prêt garanti. Celui-ci a finalement été accordé par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, en contrepartie d’engagements fermes sur le maintien de l’emploi et de l’activité en France. Ce prêt historique porte sur un montant de 5 milliards d’euros disponibles jusqu’au 31 décembre 2020. Avec à la clé une garantie de l’État à hauteur de 90 % du montant total emprunté.

L’usine de Maubeuge sauvée

La condition exigée par Bercy était notamment la sauvegarde de l’usine de Maubeuge qui emploie 2 100 salariés et intérimaires. Ce site, qui produit les utilitaires Kangoo Z.E. (100 % électriques), était menacé par un projet de fusion avec celui de Douai, situé à 70 km de distance. Finalement, la production des Kangoo Z.E. sera bien transférée vers Douai. Mais un nouveau véhicule sera produit à Maubeuge, sans plus de précision pour l’instant. Aucune suppression de poste ne devrait donc avoir lieu. En revanche, d’autres sites français du constructeur, parmi les quatorze au total, restent menacés par le plan d’économie, notamment celui de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) où l’activité de recyclage devrait être transférée vers Flins (Yvelines). Une reconversion est également prévue pour l’usine de Dieppe (Seine-Maritime) où est produite l’Alpine A110. À suivre…

Notre précédente brève sur Renault

PARTAGER SUR