Renault suspend ses activités en Russie

Le conseil d’administration de Renault a annoncé la suspension de ses activités industrielles en Russie. Une réponse à la demande du président ukrainien.
1582
Renault Russie

Mise à l’arrêt pour Renault en Russie. Le groupe a en effet décidé de cesser toutes ses activités dans le pays pour respecter les sanctions internationales. Pour rappel, Renault détient 69 % du constructeur russe AvtoVAZ. L’usine Renault de Moscou a été mise à l’arrêt, a donc annoncé le constructeur. Une annonce qui intervient peu après le discours du président ukrainien Volodymyr Zelensky devant les parlementaires français. Il avait notamment demandé aux entreprises françaises de quitter la Russie.

Renault a donc pris ses responsabilités et va également « évaluer les options possibles concernant sa participation dans AvtoVAZ, tout en agissant de manière responsable envers ses 45 000 salariés en Russie. »

Mise à l’arrêt en Russie, de lourdes conséquences pour Renault

Pour rappel, le groupe Renault compte trois usines en Russie et vend pas moins de 500 000 voitures par an sur le marché local en temps normal. Cette décision sera donc lourde de conséquences sur le plan économique et social. Renault a déjà revu ses perspectives financières pour l’année 2022 avec une marge opérationnelle de l’ordre de 3 % contre 4 % précédemment. Le constructeur dit rester concentré sur la mise en œuvre de son plan stratégique Renaulution et sa politique commerciale axée sur la valeur.