Francfort 2017 : Renault Symbioz, électrique et autonome bien sûr

Avec le Renault Symbioz, le constructeur dévoile pour la première fois un concept car qui combine motorisation électrique, connectivité et, c’est nouveau, pilotage autonome.

1634
Renault Symbioz

Le losange avait initié un nouveau cycle dans son design avec son concept car Trezor (voir l’article), révélé au dernier Mondial de Paris il y a un an. Le Renault Symbioz, dévoilé intégralement au salon de Francfort la semaine prochaine, s’inscrit dans cette veine. Une veine à la fois sportive et raffinée avec une évocation de la signature lumineuse des Mégane et Talisman actuelles.

Le Renault Symbioz pour 2030, pas avant

Mais l’essentiel est ailleurs car c’est la première évocation par le constructeur d’un concept car intégrant (enfin) le pilotage autonome, étape ultime après la conduite automatisée. Le Symbioz est censé révéler la vision de renault « de la place de l’automobile dans notre société à l’horizon 2030. À travers ce concept car, Renault explore la mobilité́ autonome, électrique et connectée du futur », précise le losange.

Le pilotage automatique, c’est tendance

Il va donc de soi que la voiture sera 100 % électrique et connectée mais elle sera aussi entièrement automatisée, pilote à bord ou pas. C’est l’étape ultime, que tous les constructeurs explorent et qui accouchera à la mi-septembre à l’IAA Francfort d’un déluge de concept cars. Encore un peu de patience et l’on en saura un peu plus sur la motorisation électrique mais aussi et surtout sur la capacité de Renault pour le pilotage automatique de ses futurs véhicules.

Renault Symbioz

PARTAGER SUR