Renault Trucks lance la production en série des D Z.E. et D Wide Z.E.

Suite aux premières commandes de clients, Renault Trucks a démarré début mars la production en série de ses camions électriques D Z.E. et D Wide Z.E. à Blainville-sur-Orne, avec l’ambition de réaliser 10 % de ses ventes en électrique en 2025.

609
Renault Trucks D Z.E. D Wide Z.E

L’usine Renault Trucks de Blainville-sur-Orne accroît encore ses capacités de production en démarrant la production en série des porteurs électriques D Z.E. et D Wide Z.E. Dédiée à la production de véhicules de moyen tonnage, à raison de 240 cabines et 72 véhicules quotidiens, l’usine a vu sa chaîne de montage aménagée pour assembler les camions électriques de la marque au losange.

Un bâtiment Z.E. de 1 800 m² est ainsi consacré au stockage des batteries sous température contrôlée et au montage des sous-ensembles propres à la propulsion : moteur, boîte de vitesses, unité centrale. Ces sous-ensembles sont ensuite acheminés vers la ligne de montage pour être montés sur les véhicules. Une fois assemblés, les véhicules sont rapatriés sur le bâtiment Z.E. pour être contrôlés sur le plan qualité en passant des tests sur banc d’essai et sur piste. L’ensemble des opérations de l’assemblage dure environ 50 heures par véhicule.

Le constructeur espère produire annuellement 10 % de ses véhicules de distribution en version électrique Z.E. d’ici 2025, ce qui correspondrait à quelque 1 500 porteurs par an. À ceux-ci devraient aussi s’ajouter les Volvo FL Electric (16 t) et FE Electric (26 t), si la maison-mère de Renault Trucks confirme la décision annoncée en 2019 de confier leur assemblage à l’usine normande.

PARTAGER SUR