Renault Trucks veut créer une filière de recyclage pour les poids lourds

Avec l’Ademe et Indra, Renault Trucks étudie la création d’une filière de recyclage pour les poids lourds, qui allégerait les marchés du VI et du VO.

1571
Renault Trucks recyclage poids lourds

Renault Trucks planche actuellement sur la création d’une filière officielle de démontage et de recyclage des pièces de poids lourds. Une démarche menée avec Indra Automotive Recycling, spécialiste du recyclage des VL et des VUL, et l’Ademe. Pour mémoire, 1,1 à 1,4 million de voitures et VUL hors d’usage sont démontés chaque année en France pour réemployer leurs pièces, mais les poids lourds ignorent ce cycle vertueux. Autre élément à prendre en compte : entre le haut niveau atteint par les nouveaux véhicules industriels Euro 6C et le développement forcé des énergies alternatives, les poids lourds thermiques d’occasion voient leur cote baisser, comme l’a signalé récemment l’Observatoire du véhicule industriel (OVI, voir notre brève).

Évaluer le potentiel du marché

Financée par l’Ademe, l’étude analysera le traitement actuel des poids lourds hors d’usage et les pratiques de démantèlement. Elle évaluera aussi le potentiel d’un marché de pièces issues de l’économie circulaire (PIEC) pour les VI, ainsi que les caractéristiques des flux logistiques nécessaires au traitement et à la distribution de ces pièces. Renault Trucks et Indra comptent ainsi identifier les facteurs de succès et les critères nécessaires à la mise en place d’une filière professionnelle reconnue pour le recyclage des poids lourds et la distribution des pièces réutilisables en tant que PIEC.

Pour mémoire, l’entité Used Trucks Factory de Renault Trucks redonne une seconde vie à ses VO en les adaptant à de nouvelles missions, avec à la clé un chiffre d’affaire non négligeable.

Notre dernière brève sur Renault Trucks

PARTAGER SUR