Publi-Communiqué

Renault : une gamme branchée en toute simplicité

Pionnier et leader européen des véhicules électriques, Renault a tout mis en œuvre pour que la mobilité durable soit une évidence au quotidien. Simple et pratique, la gamme Renault Z.E. en témoigne.

641
Renault : une gamme branchée en toute simplicité

Zéro émission et 100 % électrique, Renault ZOE se veut aussi 100 % française : son nouveau moteur, R 240, est produit à Cléon en Seine-Maritime alors qu’elle est fabriquée à Flins dans les Yvelines.

Présenté au salon de Genève en mars dernier, R 240 renforce encore l’attractivité. Son développement a permis de déposer 95 brevets. Bilan : une autonomie homologuée en hausse de 30 km à 240 km au total, et une recharge plus rapide, soit 10 % de gain sur le temps de charge. ZOE laisse ses concurrents loin dans le rétroviseur.

Deuxième véhicule de la gamme Renault Z.E., Twizy existe depuis l’an dernier en version Cargo. Conçue par Renault Tech, cette finition dispose d’un coffre de 180 l et de 75 kg de capacités de chargement en remplacement de la place arrière. Twizy s’adapte à de nouveaux métiers : ascensoristes, livraison express, pompiers, notaires, auto-partage, etc. Kangoo Z.E. complète la palette électrique de Renault. Commercialisée depuis 2012, la dernière génération 2014 arbore une nouvelle face avant. Comme ZOE, elle est livrée désormais avec deux câbles, l’un pour une recharge sur une prise normale ou prise Green Up, l’autre adapté à des installations de type borne ou Wallbox. La prise Green Up proposée réduit le temps de charge et son coût est quatre fois moins élevé que celui de la Wallbox.

Un Kangoo Z.E. 100 % français

Comme l’ensemble de la gamme Renault Z.E., Kangoo Z.E. revendique son origine 100 % française. L’utilitaire sort de la chaîne de fabrication de son homologue thermique, à Maubeuge dans le Nord.

Autour de ces modèles électriques, Renault s’appuie aussi sur un réseau aux compétences spécifiques. En France, près de 400 distributeurs possèdent les outils et le savoir-faire pour réaliser l’ensemble des opérations de maintenance et de réparation et ce, sur tous les véhicules de la gamme Renault Z.E.

Un réseau pour l’électrique

Avec cette stratégie à 360 °, Renault est capable de répondre à l’ensemble des demandes des entreprises qui souhaitent préserver l’environnement, tout en proposant à leurs collaborateurs des véhicules attractifs au confort et au plaisir de conduite renforcés.

Alors que Kangoo Z.E se vend exclusivement aux entreprises, 30 % des volumes de ZOE s’écoulent auprès de cette clientèle. Fin avril, 11 000 Kangoo Z.E. et 14 300 ZOE roulaient dans les rues et sur les routes de l’Hexagone. Avec Twizy et Fluence, plus de 30 000 véhicules électriques aux couleurs de Renault incarnent une mobilité toujours plus respectueuse de l’environnement.

Renault lève aussi tous les freins à l’électrique en accompagnant les entreprises dans le déploiement d’infrastructures de recharge : soit l’entreprise lance un appel d’offres auprès des différents acteurs, soit le constructeur analyse le besoin et apporte quelques préconisations. L’offre est tellement structurée que toutes les utilisations ont été cartographiées avec des solutions adaptées à chaque cas de figure. Sur ce marché concurrentiel, Renault a noué des liens avec l’ensemble des acteurs et intervient pour simplifier au maximum les procédures d’équipement.

Le marché de l’électrique arrive bel et bien à maturité au moment où le réseau des infrastructures de recharge publiques connaît un nouvel élan. Aujourd’hui, 10 000 points de charge sont disséminés sur 2 800 sites à travers le territoire national.

En parallèle, de plus en plus de mairies, de départements et de régions inaugurent des sites ou lancent des projets. Parmi les acteurs privés, Renault figure aux avant-postes avec un réseau de 2 200 points de recharge installés chez ses concessionnaires. Dans les deux ans, les spécialistes estiment que le réseau d’infrastructures de recharge publiques va tripler.

Bref, tous les feux sont au vert pour la mobilité électrique. Premier à avoir développé une gamme complète, Renault a toutes les cartes en main pour accompagner les entreprises sur la voie de la mobilité durable.

Kangoo Z.E., un Kangoo comme un autre

Seuls le moteur et les batteries différencient Kangoo Z.E. de son homologue thermique. De fait, tous deux partagent leur chaîne de montage et leurs spécificités techniques.

En électrique ou en thermique, le volume de chargement atteint 3 à 3,5 m3 quand la charge utile s’établit à 650 kg. Le type de motorisation n’influe pas non plus sur les possibilités d’aménagement : Renault Tech propose les mêmes versions et transformations. Une différence, l’autonomie qui pourra guider le choix des acheteurs.

Quant aux utilisateurs, ils plébiscitent le confort de conduite. Plus souple, moins bruyant, Kangoo Z.E. préserve les capacités physiques du conducteur qui se déclare moins fatigué à l’issue de sa journée de travail. Kangoo Z.E. est bel et bien un Kangoo comme un autre.

Thermique ou électrique, le TCO en partage

Contrairement à une idée reçue, rouler électrique se fait sans concession sur l’équilibre économique. La gamme Renault Z.E. bénéficie de fait de nombreux avantages.

Outre un bonus de 6 300 euros qui peut atteindre 10 000 euros dans certaines conditions, plusieurs collectivités locales ont déployé des aides spécifiques comme à Paris, en Haute-Normandie, dans le Limousin ou en Poitou-Charentes. Les véhicules de la gamme Z.E. sont aussi exonérés de TVS. Enfin, dans les trois quarts des régions françaises, la vignette est gratuite et à moitié prix dans le quart restant.

Autre avantage économique, les frais d’entretien sont inférieurs de 20 % à ceux des véhicules thermiques. Et avec un plein d’électricité estimé en moyenne à 2 euros, le budget carburant plaide en faveur de l’électrique. Grâce à ces aides et à ces avantages économiques, le TCO de l’électrique équivaut à celui du thermique, les émissions en moins.

PARTAGER SUR