Renault va utiliser la technologie Chronocam pour l’aide à la conduite

En s’associant avec Chronocam, Renault va bénéficier d’une technologie de capteurs de vision inspirés de l’œil humain. De quoi améliorer les aides à la conduite et la conduite autonome.

831
Renault va utiliser la technologie Chronocam pour l’aide à la conduite

Lors du Web Summit de Lisbonne, le P-DG du groupe Renault Carlos Ghosn a annoncé un accord stratégique avec Chronocam SA. Cette start-up parisienne a mis au point des capteurs de vision inspirés de l’œil humain et susceptibles de créer une vraie rupture en matière de vision artificielle appliquée à l’automobile. Cet accord va permettre au constructeur d’aller plus loin dans la recherche et le déploiement notamment des aides à la conduite (ADAS) et de la conduite autonome.

Appliquée à l’automobile, la technologie de Chronocam va permettre de détecter plus rapidement des personnes et des obstacles sur la route. Elle va aussi améliorer la performance des caméras pour que celles-ci s’adaptent mieux aux conditions environnementales et contextuelles. Elle devrait aussi contribuer à faire baisser le coût des aides à la conduite et à améliorer la sécurité pour tous.

Les deux entreprises travailleront ensemble afin de déployer la technologie de Chronocam dans des domaines tels que l’évitement de collision, l’assistance au conducteur, la protection des piétons, la détection des angles morts et bien d’autres fonctions pour améliorer la sécurité et l’efficacité de la conduite humaine et autonome.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter