Renault-Valeo : un moteur électrique sans terres rares

Renault et les équipementiers Valeo et Siemens vont développer une nouvelle génération de moteur électrique sans terres rares.
3303
Renault Valeo
Renault Cléon

Fabriquer un moteur électrique sans terres rares : voici l’objectif qui régit le récent partenariat signé par Renault avec Valeo et Valeo Siemens eAutomotive. Avec une répartition des rôles pour chaque partenaire. Le constructeur au losange développera et produira ainsi le rotor de technologie EESM (Electrically Excited Synchronous Motor ou « moteur synchrone à excitation électrique). Un moteur qui ne devrait pas employer de terres rares et qui devrait permettre de gagner en rendement énergétique. Valeo et Valeo Siemens eAutomotive développeront et produiront de leur côté le stator, une spécialité maîtrisée par Valeo dans l’assemblage des fils de cuivre.

Un moteur pour tout le groupe Renault

« Nous sommes ravis de nous associer avec Valeo dont le savoir-faire est reconnu mondialement. Ensemble, nous allons concevoir et développer une nouvelle génération de moteurs électriques de haute technologie, produits dans notre usine de Cléon. Ce partenariat constitue une nouvelle démonstration de notre capacité à être à l’avant-garde de la révolution électrique et à ancrer en France la nouvelle chaîne de valeur automobile », précise Luca de Meo, le patron de Renault Group. En effet, Renault concevra également l’architecture générale de ce moteur « all-in-one » pour les marques du groupe. La fabrication de ce moteur électrique de 200 kW devrait débuter en 2027.

Renault-Valeo : une alliance pour le futur

Pour Christophe Périllat, le nouveau directeur général de Valeo, « ce partenariat stratégique va donner lieu à une grande avancée technologique dans la mobilité électrique. Aux côtés de Renault Group, nous allons donner naissance à un moteur électrique automobile de nouvelle génération, permettant d’éliminer les terres rares. Ce nouveau moteur conjuguera les plus hautes exigences environnementales avec les plus hautes exigences de performance. »

Rappelons que Valeo a signé le 9 février dernier un accord avec Siemens pour le rachat de la participation de 50 % détenue par Siemens dans Valeo Siemens eAutomotive. Après le 1er juillet 2022, Valeo intégrera 100 % de Valeo Siemens eAutomotive au sein de son activité systèmes de propulsion.