Renforcement du contrôle technique : les experts partagés

Les députés européens ont récemment consulté des experts du domaine automobile, afin de conforter leur décision sur le renforcement à l'échelle européenne du contrôle technique des voitures, des deux-roues et des véhicules commerciaux.

564

Les avis apparaissent partagés : « Rien ne prouve qu’une augmentation des contrôles (quatre ans, deux ans puis tous les ans) serait utile », a estimé Laurianne Krid de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Cette dernière a par ailleurs souligné que la plupart des voitures sont déjà dotées de systèmes électroniques intégrés en vue de signaler les défaillances techniques et de prévenir les accidents. Ainsi, selon la FIA, 1 % des accidents causés par des problèmes techniques pourraient être évités par des contrôles plus stricts, et non pas 6 %, comme l’avance la Commission.

Marc Billiet, membre de la délégation permanente de l’Union internationale des transports routiers, a quant à lui mis en exergue le défaut de résultat des tests harmonisés, dû à la variété des équipements et des méthodes de formation des inspecteurs. Une harmonisation donc nécessaire avant toute application de cette loi, mais qui coûterait cher aux autorités, comme l’ont souligné plusieurs députés.

Suite à cette consultation, les rapporteurs du parlement européen vont préparer leurs projets, alors que le vote sur cette proposition de loi est programmé pour la fin mai.

PARTAGER SUR