Le Resah installe une centaine de stations d’autopartage

Le Réseau des administrations de la Santé (Resah), la centrale d’achat du secteur de la santé public et privé non lucratif, va installer une centaine de stations d’autopartage en tout électrique.
5094
Resah autopartage

Le Resah (Réseau des administrations de la santé), centrale d’achat du secteur de la santé public et privé non lucratif, prévoit l’installation d’une centaine de stations d’autopartage pour des établissements de santé à travers l’ensemble du territoire. Un appel d’offres que Clem’, fournisseur de véhicules électriques en autopartage, a remporté avec son partenaire Movivolt. Ce dernier, loueur longue durée de véhicules électriques, est une filiale de La Poste et de La Caisse des Dépôts. Cet appel d’offres encadre les coûts, le système de facturation aussi bien que le processus d’acheminement de l’énergie.

Ainsi, le Resah mettra à disponibilité des véhicules électriques accessibles au personnel administratif des établissements de santé, mais aussi au grand public le soir et le week-end. Une accessibilité qui permet « de faciliter les mobilités locales et d’optimiser le coût d’achat et d’exploitation des véhicules » souligne-t-on chez Clem’.

Par ailleurs, Clem’ a signé en parallèle un contrat temporaire avec l’entreprise de livraison Stuart, filiale de La Poste, et ce pour la deuxième année consécutive. D’une durée de 25 jours, ce contrat, bien différent de celui du Resah, prévoit que Clem’ mette à disposition six jours par semaine pour les coursiers de Stuart trente utilitaires électriques (Kangoo Z.E. et e-NV200) en autopartage. Une prestation qui durera donc sur la période des soldes du Black Friday, où « l’activité de livraison est multipliée par trois », estime-t-on chez Clem’. Notons que ces véhicules font partie du pool de la centaine de véhicules utilitaires de Clem’ disponibles en autopartage sur Paris.