Revendre à l’export, c’est gérer les risques

541
Revendre à l'export, c'est gérer les risques

Avec une évaluation désormais plus fine des VR, internet a considérablement modifié les façons d’optimiser les canaux de revente. Loin des transactions de gré à gré qui pouvaient être biaisées par l’action de quelques grands intermédiaires, le marché se veut maintenant transparent et immédiat, et donc très compétitif. Il s’agit d’apporter le bon produit, au bon moment et au juste prix, le jour J à tous les acteurs potentiels, grands ou petits.

Certains loueurs travaillent beaucoup avec l’export, comme Arval qui s’appuie sur Motortrade, une plate-forme de ventes électroniques partagée par toutes les filiales du groupe. Un moyen de «...

PARTAGER SUR