RGPD : la télématique encadrée

Le règlement européen sur la protection des données (RGPD) régit l’exploitation et la confidentialité des données issues de la télématique embarquée. Avec des contraintes diverses pour les entreprises selon le degré de personnalisation des données remontées des véhicules. Illustrations avec le CHU de Toulouse, SNEF Telecom et l’ADMR d’Ille-et-Vilaine.
- Magazine N°271
514
DR

Dans le domaine des flottes et de la télématique, le RGPD, appliqué depuis 2018, n’a pas vraiment bouleversé les pratiques. Ce qu’explique Julien Rousseau, P-DG du télématicien SuiviDeFlotte : « Avant, la Cnil réglementait déjà les usages de la télématique dans les flottes : elle laissait aux conducteurs la possibilité de se mettre en mode privé ou elle n’ouvrait pas aux administrateurs la possibilité de visualiser les données anciennes de plus de deux mois. » Mais le RGPD a remis l’accent sur des règles légales, à l’image de l’interdiction de contrôler les vitesses des conducteurs par l’entreprise. « C’est interdit en France, c’est aux...