Des solutions clés qui rapportent

Robin Doussaud : «Le logiciel Atal renforce nos performances»

Pour gérer son parc, la ville d’Evreux utilise le logiciel Atal développé par Aductis. Robin Doussaud, contrôleur de gestion des services techniques, explique les raisons de ce choix et détaille la démarche entreprise.

- Magazine N°151
719
Robin Doussaud : «Le logiciel Atal renforce nos performances»

Un logiciel pour améliorer la gestion de la flotte automobile

« Nous gérons la flotte de la ville d’Evreux, de la communauté d’agglomération et du Centre Communal d’Action Sociale. Au total, nous sommes à la tête de 166 véhicules de tourisme (des petites berlines des marques Peugeot, Citroën, Renault et quelques unités de Fiat et de Ford), de 176 utilitaires légers (de mêmes marques que les véhicules de tourisme), de 81 poids lourds, 43 remorques, 3 motos, 72 engins et 36 matériels. Nous voulions rentrer les données et obtenir des statistiques plus facilement et de manière fiable. De plus, nous voulions avoir un seul outil pour gérer la flotte, les bâtiments, les espaces verts et l’éclairage. Avant de choisir le logiciel, nous avons constitué un groupe de travail pour préciser les besoins de chacun et définir nos priorités. Nous avons présélectionné trois logiciels dont Central-Parc de SBCG (NDLR : devenu aujourd’hui As-Tech Solutions) et Atal d’Aductis. Pour les départager, nous avons demandé des démonstrations puis nous avons envoyé nos agents dans différentes villes pour les tester en situation. A l’unanimité, nous avons choisi Atal d’Aductis. Plusieurs critères ont guidé notre choix : la simplicité d’utilisation, l’ergonomie, l’adéquation des fonctionnalités offertes à nos besoins, la qualité de présentation des statistiques… But de l’opération : sur un simple coup de fil, l’élu doit pouvoir obtenir les informations qu’il recherche.

Une gestion objective

Avant de déployer Atal, les équipes d’Aductis ont dispensé une formation complète à nos agents, ont repris l’ensemble des données existantes et ont paramétré l’outil selon nos méthodes de gestion. Aujourd’hui, nous avons un logiciel personnalisé qui est adapté à la ville d’Evreux et à son fonctionnement. Nous réfléchissons à l’opportunité de réaliser un audit pour améliorer encore l’outil et l’adapter davantage à nos pratiques, lesquelles ne cessent d’évoluer. Aujourd’hui, Atal migre vers Internet. Cette technologie va renforcer notre efficacité. A titre d’exemple, au lieu de nous parvenir par téléphone ou par courrier avec les risques d’erreur attachés à ces voies de communication, les demandes d’intervention transiteront par mail et seront traitées dans la journée. Atal a changé nos habitudes de travail. Nous sommes devenus plus performants. De plus, le logiciel d’Aductis nous a permis d’optimiser la flotte. Grâce aux données et aux statistiques obtenues, nos choix s’appuient sur des éléments objectifs et non plus sur des jugements intuitifs. Aujourd’hui, nos véhicules sont mieux utilisés et le temps de travail de nos agents est optimisé. Par exemple, grâce à Atal, dans nos ateliers, nous avons pu mettre en place des magasins de pièces plus performants. Autre exemple, le logiciel nous a permis de créer des pools de véhicules pour optimiser la flotte. Le bilan est donc largement positif. Si je demandais à mes agents de mettre Atal à la poubelle, j’obtiendrais une vraie Révolution. »

Des solutions clés qui rapportent