Charles, le robot de recharge de Mercedes-Benz et Mob-Energy

La start-up Mob-Energy a présenté le robot de recharge « Charles » co-développé avec Mercedes-Benz, le 8 novembre 2022 au Star Center, siège français du constructeur à Montigny-le-Bretonneux (78).
1074
Robot Charles recharge Mercedes-Benz Mob-Energy
© Mercedes-Benz

Mob-Energy a déployé son robot de recharge « Charles », le 8 novembre 2022 au siège de Mercedes-Benz France à Montigny-le-Bretonneux (78). Le robot complète ainsi les 42 bornes de recharge en courants alternatif (AC) et continu (DC) déjà disponibles sur le site.

Conçu par la start-up Mob-Energy, le robot de recharge Charles s’alimente de batteries de seconde vie Mercedes-Benz Energy. Cette filiale du groupe Mercedes-Benz AG développe des innovations dans le domaine des batteries de véhicules électriques, et notamment pour des applications stationnaires.

« Les batteries de seconde vie ne peuvent plus tracter de véhicules mais offrent une capacité de stockage importante. Charles stocke de l’énergie dans ses batteries puis la fournit quand il le faut. Il est ainsi capable de recharger n’importe quel véhicule électrique de manière complètement autonome », ont avancé ses créateurs.

Avant le déploiement du robot de recharge sur le site, un technicien modélise le parking en 3D « en moins d’une heure. Le technicien indiquera les infrastructures nécessaires au fonctionnement du robot et les règles de déplacement : voies à sens unique, double sens, zones autorisées ou pas, etc. Une fois le trajet balisé, Charles optimisera son parcours pour les différentes charges de la journée. Le système se veut évolutif : il autorise l’ajout de modules de connexion où se branchera le robot en quelques jours et le partage du raccordement entre deux ou trois robots », a détaillé Mob-Energy.

Le fonctionnement de Charles le robot

La livraison du robot de recharge Charles s’accompagne d’une armoire électrique. « Elle s’installe n’importe où sur le site et permet de recharger le robot », a indiqué Mob-Energy. Pour circuler en autonomie à une vitesse de 4,9 km/h, Charles s’équipe de caméras, de capteurs de distance à ultrasons, de deux LIDAR 3D et de trois LIDAR 2D. Il reconnaît ainsi les objets et les piétons.

Avant sa tournée de recharge, le robot Charles se connecte à l’application mobile « ME Charge ». Il priorise les voitures en fonction de leur durée de stationnement, de leurs besoins de charge et de la puissance acceptée par le véhicule. « Si le robot est indisponible, son logiciel d’ordonnancement avancé proposera à l’usager de rester garé plus longtemps le temps de recharger son véhicule. Ou de lui fournir une quantité d’énergie adaptée à défaut de celle choisie. Le système est optimisé pour ne décliner aucune commande et pour maximiser le taux d’utilisation », a assuré Mob-Energy.

Des logiciels pour contrôler la recharge

Un ordinateur enregistre les données de navigation de Charles. Deux autres ordinateurs contrôlent son état et ses actions. L’opérateur Mob-Energy a ainsi accès aux caméras de Charles pour visualiser sa position, accéder aux informations de sessions de charge et prendre son contrôle si besoin. Il peut ainsi superviser à distance plusieurs robots. De leur côté, les opérateurs de parking peuvent modéliser leurs parkings et suivre leurs solutions de recharge avec la plate-forme « ME Analytics ».

Outre le déploiement et la configuration de Charles, Mob-Energy propose également le logiciel de gestion de la recharge « ME Sight ». Cette interface permet de définir les caractéristiques du service : quantité maximale d’énergie à la commande, nombre de commandes autorisées, définition des frais d’accès et du coût au kWh du service, etc.

Comment recharger son véhicule avec Charles ?

Pour recharger son véhicule, l’utilisateur doit d’abord télécharger l’application ME Charge. Puis, il scanne un QR code pour accéder au service. Il indique alors le numéro de la place de parking, la durée estimée du stationnement et la quantité d’énergie souhaitée. La puissance de recharge proposée s’élève entre 7,4 kW en AC et 30 kW en DC. L’application ME Charge affiche aussi le prix de la recharge et d’autres informations telles que le début et la fin de la recharge sous formes de notifications. Mercedes-Benz a précisé qu’il « est également possible d’annuler à tout moment sa commande de recharge. L’application ME Charge garantit la sécurité des transactions bancaires grâce au protocole 3D Secure. »

Mob-Energy a conçu des modules de connexion Plug & Play mobiles – qui ressemblent à une valise cabine – pour la recharge d’une voiture, camionnette ou moto électrique. Le module de connexion se positionne devant la place de stationnement. Il intègre un câble de recharge CCS Combo que l’utilisateur doit brancher à sa voiture. L’utilisateur peut utiliser aussi son propre câble via un connecteur de type 2 également disponible sur ce module pour une recharge en 7,4 kW en AC. En revanche, l’utilisateur devra penser à déployer le sabot du module. Charles viendra s’y brancher automatiquement pour la recharge.

Une solution complémentaire pour la recharge des flottes d’entreprise ?

Ainsi, ce robot optimiserait « la recharge sur les parkings d’entreprise. » « Le déploiement d’une infrastructure de recharge électrique dans un parking représente d’importants coûts liés aux travaux de raccordement nécessaires. Outre les frais d’installation, la mise à disposition d’une borne limite les possibilités d’accueil du parking en dédiant des places à la recharge. Mobile, connecté et flexible, Charles peut densifier le maillage du réseau de recharge, sans infrastructures lourdes et coûteuses et sans monopoliser des places de stationnement. Un seul câble raccordé au réseau suffit pour déployer une solution sur tout un étage. Le robot Charles recharge une vingtaine de voitures électriques par jour pour une moyenne de 7,5 kWh délivrés par véhicule sur une journée de douze heures », d’après le constructeur.

Une centaine de robots déployés d’ici 2025

Rappelons que Charles n’a pas été créé récemment. Il faisait partie des candidats du prix de l’Innovation 2022 des Rencontres Flotauto de Paris remporté par Synox. La machine de Mob-Energy et de Mercedes serait déjà disponible dans différents parkings de France. Et les associés envisagent de déployer une centaine de robots d’ici fin 2025. En effet, ils ont signé un contrat d’une durée de trois ans. Celui-ci couvre la fourniture de plusieurs centaines de packs de batteries par an. La prochaine génération de robots s’équipera de batteries Mercedes de 22 kWh. « Elle intégrera aussi un pack plus important afin de fournir jusqu’à 40 kWh avec une puissance de recharge de 45 kW en DC », a annoncé Mob-Energy.

Mercedes-Benz France et Mob-Energy collaborent également sur le projet « Evy », un cube de puissance équipé de batteries de seconde vie de véhicules Mercedes. « Cette solution modulable recharge jusqu’à vingt véhicules simultanément. Et ce, jusqu’à 50 kW, à partir d’une simple arrivée à faible puissance, en bénéficiant du stockage de l’énergie en heures creuses ou de l’énergie autoproduite », ont spécifié les deux partenaires.