Rockwool motive ses conducteurs pour la sécurité routière

Spécialiste des solutions d’isolation en laine de roche, Rockwool mise sur un challenge de sécurité routière et des primes pour impliquer ses conducteurs. Les résultats sont là.
18371
Rockwool sécurité routière

Pour mettre en avant l’importance du risque routier, le groupe Rockwool organise un challenge de sécurité routière qui se déroule sur deux ans pour les salariés dotés de voitures de fonction. « Nous appliquons des bonus pour les conducteurs qui n’ont reçu aucune amende d’excès de vitesse et qui n’ont généré aucun accident tiers responsable sur la région d’une équipe. Une prime s’ajoute quand aucune infraction (amende, excès de vitesse, sinistre) n’a eu lieu durant deux deux ans », expose Pascal Pouvreau, responsable des services généraux et du parc automobile.

Un challenge et des primes

Un salarié peut ainsi gagner jusqu’à 900 euros tous les deux ans, ce qui l’incite à réduire sa vitesse de conduite pour améliorer sa sécurité, mais aussi incidemment à baisser sa consommation et ses émissions de CO2.

Résultat pour Rockwool de ce challenge de sécurité routière : sur 134 inscrits en 2019, 89 collaborateurs ont reçu une « prime challenge ». 22 salariés n’ont commis aucune infraction entre 2018 et 2019. En 2020, sur 135 inscrits, 91 ont reçu la prime. « Certes, ce challenge a un coût et j’avoue avoir été sceptique lorsque je suis arrivé en 2014 dans l’entreprise, mais les résultats sont là », poursuit Pascal Pouvreau.

Moins d’excès de vitesse et de sinistres

En 2020, Rockwool n’a enregistré que deux excès de vitesse supérieurs de 30 km/h à la vitesse maximale autorisée. Et ce, sur un parc de 150 véhicules dont 141 VP de fonction pour les directions et les commerciaux en LLD, sachant que les collaborateurs parcourent en moyenne 80 000 km par an. Les excès de vitesse étaient généralement de moins de 10 km/h (58,5 %) au-dessus de la vitesse maximale autorisée ou compris entre 11 et 19 km/h (32,3 %).

Au total, sur douze sinistres renseignés en 2020, un seul a impliqué un tiers responsable. « Parmi les sinistres, nous regardons surtout qui ceux se produisent en circulation (28,9 %) car ils sont considérés comme plus dangereux par rapport aux autres : bris de glace (36,6 %), en stationnement (17,5 %), obstacle fixe heurté (10,8 %) », note Pascal Pouvreau.

Une formation à la sécurité routière

En parallèle à ce challenge, les collaborateurs suivent une formation à la sécurité routière tous les deux à trois ans. Ils participent à une journée de sensibilisation, notamment à l’éco-conduite. « Enfin, chose peu fréquente dans les flottes, Rockwool autorise la conduite accompagnée pour les enfants des salariés titulaires d’un véhicule de fonction », conclut Pascal Pouvreau. Rendez-vous cette année pour les résultats du challenge 2022.

PARTAGER SUR