Roger Bohn, Responsable de la flotte du CG du Haut-Rhin : « L’externalisation allie souplesse, efficacité et économie »

Le conseil général du Haut-Rhin dispose de 265 véhicules qui sont gérés en location longue durée. Roger Bohn, Responsable des moyens généraux explique les raisons pour lesquelles la flotte a été complètement externalisée.

- Magazine N°135
456

« Dans le cadre d’un marché public, nous sommes passés en location longue durée en 2003. Nous avons décidé de tout externaliser : l’entretien, la maintenance, le financement… Nous allions déménager et la question du maintien du garage a été posée. Or, les gros travaux étaient déjà réalisés à l’extérieur. Le garage prenait en charge simplement les vidanges, les révisions, le changement des plaquettes, les contrôles sommaires… Toutes les interventions sur la carrosserie et sur le moteur étaient réalisées à l’extérieur. Le garage n’était pas rentable et nous avons décidé de le fermer. Nous avons donc redéployé deux mécaniciens en interne – l’un en télégestion et l’autre comme chauffeur –, et le troisième est parti en retraite. Reste que pour moi l’entretien est primordial et ce, en premier lieu pour la sécurité des agents. Lorsqu’un rétroviseur est cassé, j’interdis à l’agent concerné de rouler. De plus, nos véhicules portent le logo du Conseil Général : avec l’état des véhicules, c’est l’image de la collectivité qui est en jeu. Pendant deux ans, nous avons mené un audit sur les coûts de la flotte. Or il s’est avéré que choisir la location longue durée avec un forfait entretien nous permettait d’économiser 13 % sur le coût total de possession de la flotte. Aujourd’hui, c’est le gestionnaire de parc qui gère les alertes pour les révisions. Il suit ses tableaux de bord avec les kilométrages au quotidien. Les agents mettent à jour leur carnet de bord et doivent le renvoyer tous les mois. Lorsqu’ils oublient une révision, le responsable de la flotte les rappelle à l’ordre. Pour les entretiens et les réparations qui ne sont pas pris en charge par le contrat de LLD, le responsable de la flotte demande un devis au garage, rédige un bon de commande et vérifie l’adéquation entre la facture et les travaux demandés. Il vérifie notamment que les travaux réalisés hors contrat ne relève pas de l’entretien courant.

Nous avons de bonnes relations avec la concession qui se charge de la majorité des travaux. Nous n’avons pas besoin de prendre de rendez-vous car, en tant que principal client, nous sommes prioritaires. De plus, nous avons moins de déplacements pour les petites interventions. Un véhicule qui avait un problème d’ampoule à l’autre bout du département devait se déplacer jusqu’à l’atelier intégré. Désormais, il lui suffit de le remplacer près de son lieu de travail ou de son domicile.

Nous avons une assistance dépannage 24 heures sur 24 et nous disposons contractuellement de véhicules de remplacement pour les travaux sous garantie et pour les interventions sur la carrosserie ; ce qui était difficile à assurer lorsque nous avions un atelier intégré. L’externalisation est une bonne formule qui allie souplesse, efficacité et économie. Seul inconvénient à la fermeture de l’atelier intégré : nous voyons moins souvent les véhicules. »