Salon de Genève 2008 : Beau millésime innovant

Une fois encore, le salon automobile de Genève reste fidèle à sa réputation de neutralité. Petite par sa taille, mais immensément riche en nouveautés, la manifestation donne aux constructeurs l’occasion de se dévoiler. Tableaux d’une exposition dans les allées de Palexpo 2008.

- Magazine N°137
447

L’écologie et la réduction des consommations étant rentrées dans les mœurs (ou presque), les constructeurs mettaient aussi en vedette sur leur stand du salon de Genève moult concepts-cars qui ne se revendiquaient pas, de prime abord, plus propres que leurs concurrents. Seul BMW avec son «mur» de modèles « Dynamic Efficiency » communiquait sur le taux de rejet de CO2.

Résultat : un salon plus «cool», moins axé sur la culpabilité des constructeurs ou des futurs acheteurs. Et des journalistes qui pouvaient enfin faire leur travail sans être assommés par des montagnes de chiffres décrivant les efforts de chacun pour moins polluer. Au point qu’il fallait chercher, par exemple, sur le stand Volkswagen cette nouvelle et intéressante Golf Hybride ou bien ne pas s’étonner de la disparition de dernière minute des Peugeot 307 et Citroën C4 en versions Hybride- HDI de leur stand respectif, le projet étant renvoyé aux calendes grecques.

Deux grandes tendances ressortaient donc de cette édition 2008 du salon de Genève : les petites voitures et les low-cost sont à la fête, la demande du consommateur européen étant forte et, deuxièmement, les compactes se rebiffent avec des concepts-cars ou des premières mondiales fort séduisantes et «sexy» (Renault Mégane Concept, Saab 9-1X et Lancia Delta). Voici donc un panorama de cette édition 2008 qui se solde par un excellent millésime.

PARTAGER SUR