Salon de Genève : le Peugeot 2008 restylé dévoilé

Le constructeur a levé le voile sur la version restylée de son SUV urbain, le 2008. Si techniquement il n’évolue que très peu, d’un point de vue esthétique, le lifting est un peu plus visible.

918
Salon de Genève : le Peugeot 2008 restylé dévoilé

À quelques encablures du Salon de Genève, les constructeurs alignent les nouveautés qu’ils y présenteront. C’est le cas de Peugeot avec la version restylée de son SUV urbain, le 2008. Lancé en 2013 et écoulé à plus de 515 000 exemplaires dans le monde, ce modèle connaît donc son premier restylage, plutôt d’ordre esthétique que technique.

La plus importante évolution concerne le bouclier avant. La calandre verticale intègre désormais le lion au centre de son maillage à facettes renforçant ainsi le caractère SUV, tandis que le capot est plus haut, et qu’une partie du bouclier a été redessinée. Du côté des optiques, les feux arrière intègrent de nouvelles griffes pour un effet 3D profond, tandis qu’à l’avant le regard est renforcé par un masque noir dans les phares.

Une gamme de moteurs inchangée

Sous le capot, le 2008 évolue peu. En effet, ses motorisations ont déjà été révisées en 2015. On retrouve donc 5 motorisations essence débutant par le 1.2 l PureTech de 82 ch pour 4,9 l/100 km et 114 g de CO2/km. Ce bloc est aussi disponible avec une boîte de vitesse pilotée à 5 rapports pour 4,4 l et 102 g. Autre moteur proposé, le 1.2 l PureTech de 110 ch en boîte manuelle ou automatique à 6 rapports. Enfin, la déclinaison la plus puissante du 1.2 l PureTech affiche 130 ch avec une boîte manuelle à 6 vitesses pour 4,8 l et 110 g.

Notre essai du Peugeot 2008 e-HDi 115 ch Business Pack : le crossover des familles

Du côté des blocs diesel, l’offre se concentre sur le 1.6 l BlueHDi, décliné en 3 puissances : 75, 100 et 120 ch. Ce moteur sera disponible une boîte manuelle à 5 rapports, une boîte manuelle à 6 rapports et une boîte pilotée à 6 rapports. Du côté des consommations, le plus efficient s’affiche à 3,5 l et 90 g (BlueHDi 1.6 l 100 ch S&S, boîte de vitesses manuelle à 5 rapports) tandis que le 1.6 l BlueHDi de 120 ch s’annonce à 3,7 l et 96 g.

La finition GT Line débarque

La gamme devrait s’articuler autour de 4 niveaux de finition dont la nouvelle GT Line qui incarnera le haut de gamme. Dans cette version, le 2008 repose au sol sur des roues de 17’’ et bénéficiera d’un traitement esthétique spécifique : « aux chromes de série se substituent des éléments noirs, notamment le jonc de calandre, les enjoliveurs d’antibrouillard, les coques de rétroviseur et les barres de toit », détaille Peugeot.

D’un point de vue technologique, le SUV urbain profite de ce restylage pour se mettre à jour et reçoit une caméra de recul, l’Active City Brake (freinage automatique en ville) et Mirror Screen avec lequel Android et Apple sont compatibles. Si aucune information n’a été dévoilée concernant une éventuelle livrée « Business », nul doute, qu’à l’image de son prédécesseur, ce nouveau 2008 disposera d’une version spécifique aux entreprises lors de son arrivée en concessions en juin prochain.

PARTAGER SUR