Salon de la moto de Milan : les deux-roues en mode électrique

Le salon de la moto de Milan, ou EICMA, se veut une plate-forme de lancement pour de nombreuses nouveautés du monde des deux-roues. L’édition 2017 n’aura pas déçu : les scooters à deux ou trois-roues ont été légion. Et l’on a également noté le renforcement de l’offre électrique ainsi que le déploiement de la connectivité embarquée, sur les traces de l’automobile.

- Magazine N°234
1806
salon de la moto de Milan
BMW C400X

Longtemps, l’offre de scooters électriques s’est limitée à quelques modèles, avec des tarifs souvent très élevés en regard des équivalents thermiques. Tout cela est en train d’évoluer et l’EICMA, le salon de la moto de Milan, en constitue un bon poste d’observation.

L’arrivée de deux variantes de scooter électrique chez Vespa en est sans aucun doute le symbole le plus fort. La marque du groupe Piaggio avait présenté en 2016 un prototype de Vespa électrique, le voici proche de sa version de série attendue en 2018 et dédoublée en deux versions.

Deux Vespa Elettrica

La première, la Vespa Elettrica 100 % électrique, est alimentée par une batterie lithium-ion se rechargeant en quatre heures sur une prise classique, avec une autonomie de 100 km. La seconde, Vespa Elettrica X, reçoit un prolongateur d’autonomie pour parcourir 200 km d’une traite grâce à son petit moteur essence. Ces deux Vespa offrent 2 kW de puissance (4 kW en pic), avec des performances supérieures à celles d’un scooter 50 cm3. Les tarifs seront certainement ciblés haut de gamme.

Parmi les acteurs déjà présents dans l’électrique, on a noté l’évolution de la gamme d’Eccity. Le français n’a pas changé ses tarifs (de 6 990 à 8 990 euros TTC) mais revu ses équipements, renommé ses modèles Eccity 50 (version avec batteries amovibles à venir) 125 et 125+, et proposé une application pour smartphone affichant le niveau de charge et l’autonomie restante. Eccity a aussi mis en avant un prototype électrique original doté de trois roues dont deux à l’arrière, prometteur d’une stabilité accrue et destiné à terme la série.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Vespa Elettrica X

Autre pourvoyeur de nouveautés électriques, la start-up chinoise Niu a mis en avant pas moins de quatre modèles pour compléter sa séduisante gamme très design. Le petit U Pro vise des parcours urbains avec ses 70 km d’autonomie et sa vitesse de 45 km/h (lancement en avril) ; les GT et GTX, dotés d’une batterie amovible et d’une autonomie remarquable (130 km/80 km/h maxi ; 180 km/100 km/h maxi) sont attendus en septembre prochain. Le dernier à rejoindre le marché fin 2018 se nomme Projet X, un équivalent 125 cm3 avec une autonomie de 160 km pour 120 km/h au maximum.

Eccity 125
Eccity 125

Un festival électrique

Chez l’italien Askoll, le petit eS2 Sport a reçu deux batteries Panasonic cumulant 2,1 kWh pour une autonomie de 80 km. De son côté, Peugeot reviendra l’été prochain avec le 2,0 e-powered by GenZe qui vise une clientèle professionnelle. Dans la gamme thermique, le joli Django 125 s’est offert l’ABS et le trois-roues Metropolis, déjà très bien équipé, arbore un nouveau coloris.

Parmi les nouveautés du salon, BMW a révélé son premier scooter 400 cm3, le C400 X. Un compromis idéal pour les trajets interurbains en tout confort sur autoroute, sans atteindre les tarifs des scooters 600 et plus. Derrière un design assez singulier, ce scooter cache un bon équipement, avec un démarrage mains libres et un écran TFT de 6,5 pouces en option, incluant le GPS et une connexion Bluetooth avec un smartphone.

Le Piaggio MP3 n’en est pas encore là. Ce best-seller a juste fait l’effort de livrer sa version Business avec un système de navigation spécifique deux-roues TomTom Vio amovible. D’autres changements touchent la gamme MP3 avec de nouveaux moteurs 350 et 500 cm3, de nouveaux pare-brise et selle, une forme de coffre optimisée et quelques détails de finition. On ne change pas tout à fait une équipe qui gagne.

Chez le coréen Kymco, deux concepts de scooters puissants partageaient la scène, l’un voulu comme baroudeur et l’autre, le CV3, promis à une commercialisation future avec ses trois roues et son toit intégré. Enfin, le suisse Quadro s’est associé avec SYM, spécialiste taïwanais du scooter, pour fonder Nuvion qui annonce le lancement d’un petit trois-roues urbain à l’horizon 2019.

Notre dernier dossier sur les deux-roues