• Mots clés connexes
  • GNV

Seat Arona 1.0 TGI : l’alternative

En équipant son petit SUV Arona d’une motorisation GNV en version TGI, Seat propose une excellente alternative aux citadines essence ou diesel.

- Magazine N°248
1325
Seat Arona 1.0 TGI

Aujourd’hui, pour un gestionnaire de flotte, choisir le petit SUV Arona de 4,14 m de longueur avec le 1.6 TDI de 95 ch fonctionnant au gazole demeure un choix fiscal et financier rationnel, à 22 640 euros TTC en Business pour 113 g de CO2. Et la version essence 1.0 TSI de 95 ch à 108 g se veut encore plus compétitive à 20 240 euros en Business. Mais il y a plus intéressant pour un TCO imbattable : la nouvelle version 1.0 TGI de 90 ch toujours, qui fait passer le CO2 à 94 g et ouvre droit à l’exonération de TVS sur douze trimestres, tout en autorisant la récupération de la TVA à 100 % sur le GNV. Le tout pour un prix de 21 960 euros en Business. Sortez vos calculettes car il faut aussi compter sur une réelle sobriété de 4,2 kg/100 km en parcours mixte avec une bonne vitesse sur autoroutes, soit une autonomie de 360 km avec les deux réservoirs cumulant 13,8 kg de GNV. Sans négliger les 9 l du réservoir de supercarburant, soit 150 km supplémentaires avec une consommation mixte de 6,0 l/100 km.

Au total, avec un prix à la pompe de 1,25 euro du kilo de GNV, le coût de revient kilométrique reste inférieur de moitié à celui du modèle essence et d’un tiers à celui d’un diesel. Cet Arona 1.0 TGI coche donc toutes les bonnes cases dont une exonération totale ou partielle de la carte grise et une vignette Crit’Air classée 1. Sans oublier la bonne conscience d’émettre beaucoup moins de CO2, de NOx et de particules.

À l’usage, le fonctionnement du 3-cylindres 1.0 l venu du groupe Volkswagen ne perd pas de sa vigueur pour cette version de 90 ch qui développe un bon couple de 160 Nm (175 Nm en version essence et 95 ch). Il ne renâcle pas à repartir sur le troisième rapport à basse vitesse en ville, tout en faisant preuve d’une grande souplesse pour dépasser sur l’autoroute.

Notez enfin que le coffre perd tout de même 118 l de capacité, à 282 l contre 400 l pour la version essence, en raison de l’implantation des deux réservoirs de GNV logés à la place de la roue de secours.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Notre avis

PLUS
Souplesse et vivacité du moteur ● Fiscalité très avantageuse ● Prix inférieur au diesel


MOINS
Modularité intérieure préservée mais coffre réduit ● Réseau de distribution très limité