Seat Ibiza : la Polo en ligne de mire

La cinquième génération de la Seat Ibiza étrenne la petite plate-forme du groupe VW et se dote des bonnes armes pour s’imposer dans un segment B encombré.

- Magazine N°231
1860

Juste avant la Polo, c’est la branche espagnole de VW qui inaugure la plate-forme MQB A0 des petites polyvalentes, celle qui sera la base des futurs SUV Seat Arona, VW Polo et Audi A1. Un atout pour l’Ibiza qui, après neuf longues années, évolue enfin.

Si l’Ibiza garde une allure et une longueur (4,059 m) proches de la précédente génération, il s’agit d’une nouvelle voiture avec de grandes ambitions. Mais en France, elle aura fort à faire face à une concurrence très fournie, 208 et Clio en tête.

À bord, on découvre une habitabilité de tout premier plan. L’empattement rallongé (+ 9,5 cm !) offre un peu de place aux jambes, la largeur croissante aux épaules, avec un espace confortable pour les passagers avant comme arrière. Fort de 355 l de volume, le coffre se situe aux avant-postes du segment. Sans oublier des rangements nombreux et vastes qui tombent bien sous la main.

Question qualité de fabrication et choix des matériaux, c’est du sérieux. Les lignes extérieures dynamiques et fraîches contrastent d’ailleurs avec un intérieur très austère. Mais la position de conduite et l’ergonomie, comme à l’habitude chez VW, sont au-dessus de tout reproche.

On apprécie particulièrement l’écran multimédia de 8 pouces, très réactif et avec une excellente connectivité dont les incontournables Apple CarPlay et Android Auto. La version Style Business (17 875 euros TTC) l’inclut dans sa dotation, tout comme le régulateur de vitesse, le détecteur de fatigue ou la climatisation automatique. De série, toute la gamme comprend le freinage d’urgence en ville avec détection des piétons. Les plus patients attendront l’an prochain pour commander leur Ibiza avec une instrumentation entièrement digitale, comme chez Audi.

L’essence pour commencer

Au lancement en juin, aucun diesel au programme. La production démarrera autour de la fin d’année, avec des 1.6 TDI en 80, 95 (avec boîte de vitesses double embrayage DSG) et 115 ch.

Nous avons donc choisi le moteur essence le plus moderne et le plus limité en CO2, le petit 3-cylindres 1.0 Eco TSI de 95 ch. Très prometteur avec ses 4,7 l/100 km en cycle mixte et ses 106 g/km de CO2, il convainc un peu moins à l’usage. Pas de souci en performances et en vivacité : très élastique, en ville comme sur route, il s’accommode parfaitement de la masse de la voiture (1 122 kg, en légère hausse, ce qui est rare pour une nouvelle génération). Mais il pèche plutôt en agrément.

Le caractère d’un 3-cylindres est bien présent, un peu trop peut-être car les vibrations restent perceptibles, il est rugueux et sa sonorité est assez élevée dans les hauts régimes. De plus, la commande de sa boîte 5 vitesses n’est pas une référence en guidage et douceur d’usage. Ajoutons une direction trop assistée sur des trajets autoroutiers en mode normal, mais cela se corrige en sélectionnant le mode sport qui rétablit un meilleur ressenti. Heureusement, l’excellent confort de suspension et un comportement rassurant contribuent au bon niveau de raffinement de l’auto.

Cette Ibiza n’est proposée qu’en 5 portes, contrairement à la version précédente qui existait en 3 portes et en break ‒ en quasi-disparition sur le segment. À moins d’attendre le petit SUV Arona qui sera à l’Ibiza ce que le Captur est à la Clio. Enfin, concernant les ventes aux flottes, les opérations de LLD sur 13 mois déjà vues sur la précédente génération pourraient bien être reproduites pour cette Ibiza du cru 2017.

Seat Ibiza 1.0 Eco TSI 95 ch Style Business
Moteur (cm3) 3-cylindres essence
Puissance/couple (ch/Nm) 95/175
Conso. mixte (l/100 km) 4,7
Émissions de CO2 (g/km) 106
Vitesse maxi (km/h) 182
0 à 100 km/h (s) 10,9
Poids à vide (kg) 1 122
Charge utile (kg) 418
Coffre (l) 355
L x l x h (mm) 4 059 x 1 780 x 1 444
À partir de (€ TTC) 17 875

 

VALEURS FUTURES
Seat Ibiza 1.0 EcoTSI 95 ch S/S Style Business
Énergie Essence
Boîte de vitesses Manuelle
Carrosserie Berline
Cylindrée (cm3) 999
CO2 (g/km) 106
Ch din 95
Prix neuf TTC (€) 17 875
Mois 42
Km total 60 000
Valeur reprise TTC (€) 8 387
Valeur reprise 46,9 %
Valeur vente TTC (€) 9 985
Valeur vente 55,9 %
Source : Forecast Autovista, août 2017.

Notre avis

PLUS
Habitabilité et coffre généreux • Qualité de fabrication • Équipements de connectivité


MOINS
Moteur peu enthousiasmant • Présentation intérieure triste • Pas de diesel au lancement