Publi-Communiqué

SEAT poursuit son ascension

Avec le soutien de Volkswagen Group Fleet Solutions, la marque SEAT s’est solidement ancrée dans le marché des flottes. Et après l’Ateca, la gamme continue de s’élargir avec l’arrivée au dernier trimestre d’un nouveau SUV compact, l’Arona.

888
Seat Ibiza - avant
Nouvelle Ibiza

Après avoir doublé ses immatriculations sociétés entre 2013 et 2016, SEAT poursuit cette année sa percée sur le marché BtoB avec + 18 % de livraisons aux flottes au premier semestre par rapport à 2016.

« Si nos performances sur les canaux TPE et grands comptes se maintiennent avec des hausses de 11 et 14 %, c’est auprès des loueurs de longue durée que SEAT progresse le plus avec + 81 % », souligne François Larher, chef de service ventes entreprises pour SEAT.
Des résultats que la marque doit, entre autres, à l’organisation transversale Volkswagen Group Fleet Solutions et à ses nombreux services associés. « Cette structure nous permet d’être plus compétitifs sur les offres commerciales, mais aussi de mieux former les équipes réseau à la vente sociétés », poursuit François Larher.

La perception de SEAT a également changé avec l’arrivée de l’Ateca en 2016, qui répond à la tendance de la clientèle professionnelle à se tourner vers le SUV. Année de transition, 2017 restera pour sa part marquée par trois lancements : la Leon restylée au premier trimestre, l’Ibiza de cinquième génération en juin et le SUV compact Arona au quatrième trimestre.

L’engouement pour l’Ateca a suscité un intérêt pour la marque SEAT qui signe définitivement son entrée dans le marché des flottes : les entreprises représentent 19 % de nos ventes globales.

François Larher, Chef de service ventes aux entreprises, SEAT

Les trois temps forts de l’année

Trois nouveautés qui viennent élargir la gamme et l’attractivité de la marque. « En 2018, la famille SEAT s’articulera autour de quatre piliers : une citadine, une berline et deux SUV, tous commercialisés en année pleine. Nous nous attendons à une progression conséquente des ventes », anticipe François Larher. Sans compter qu’un troisième SUV, de type 7 places, complétera la gamme fin 2018.

L’objectif est d’atteindre 2 % de parts de marché au global en 2020. Pour y parvenir, SEAT peut compter sur ses 188 points de vente et 230 points de services, et sur ses 25 Fleet Expert Dealers qui pèsent à eux seuls plus de 50 % des ventes sociétés. La nouvelle identité SEAT est ainsi en cours de déploiement dans le réseau : 70 % des sites en bénéficient déjà. Mais l’actualité reste dominée par le renouvellement de l’Ibiza, « le modèle iconique de la marque », rappelle François Larher.

Cousine de la Polo, basée sur la plate-forme MQB-A0 du groupe Volkswagen, cette grande citadine se veut plus polyvalente que jamais. Avec la plus grande habitabilité du segment, notamment au niveau des coudes et des jambes à l’arrière, et un volume de coffre record de 355 l, environ 20 % supérieur à la moyenne.

Seat Ibiza - habitacle
Nouvelle Ibiza

L’ibiza séduit les flottes

L’Ibiza gagne aussi en prestance avec son emprise au sol renforcée et ses lignes acérées. Son design a d’ailleurs été récompensé par le prix du design le plus prestigieux au monde avec le « Red Dot Design Award » en 2017. Uniquement déclinée en carrosserie 5 portes, l’Ibiza pourra bénéficier d’un kit VP 2 places pour se transformer en VUL.

Pour l’heure, l’Ibiza est proposée avec des 3-cylindres essence de dernière génération, pour 75 à 115 ch. À noter que les versions 95 et 115 ch profitent du label EcoTSI avec des émissions de CO2 limitées à respectivement 106 et 108 g/km (4,7 l/100 km). De quoi rivaliser avec les diesel TDI qui compléteront la gamme dès la fin de l’année.

Seat Ibiza - arriere
Nouvelle Ibiza

Un cran au-dessus, la Leon a profité de son récent restylage et de l’effet Ateca : ses ventes ont progressé depuis le début de l’année notamment sur la berline 5 portes (+34%). Cette compacte reste un modèle phare pour les entreprises qui génèrent 38 % des commandes : les versions Business constituent une vente sur trois.

L’arona se profile

L’année finira en beauté avec le lancement de l’Arona, petit frère de l’Ateca dévoilé au salon de Francfort. Ce concurrent des Peugeot 2008, Renault Captur et autre Citroën C3 Aircross arbore un style dynamique, avec en prime un programme de personnalisation intérieur et extérieur (peintures bi-ton).

L’Arona profitera d’un contenu technologique particulièrement riche, incluant la navigation avec l’écran 8 pouces et la technologie Full Link, le régulateur de vitesse adaptatif, l’éclairage Full LED, l’aide au stationnement ou le chargeur de smartphone sans fil. Sans oublier une offre mécanique à la pointe de l’efficience, en essence et en diesel, avec également la transmission automatique DSG en option.

Anna Gourovitch, chef de produit Ibiza

« Une technologie digne des catégories supérieures sur l’Ibiza »

« Icône de la marque, l’Ibiza est le premier modèle du groupe à profiter de la nouvelle plate-forme MQB A0 qui servira à toutes les futures compactes du groupe. C’est un signe de confiance pour SEAT. Grâce à ses roues repoussées aux quatre coins du châssis, l’Ibiza gagne 9 cm en largeur comme en empattement. Résultat, elle est plus spacieuse à l’intérieur, au point de donner l’impression de rouler dans une voiture du segment supérieur.

SEAT a aussi mené à bien un effort technologique colossal sur l’Ibiza qui peut recevoir en option des équipements de pointe : projecteurs Full LED, régulateur de vitesse adaptatif, chargeur de portable à induction ou accès mains-libres.

Deux finitions se destinent aux entreprises : la Référence Business (à partir de 14 960 euros TTC en essence) dispose des équipements essentiels (climatisation, régulateur de vitesse, téléphonie Bluetooth, détecteur de fatigue, radars de recul, etc.). La Style Business ajoute une climatisation automatique bizone, les capteurs de pluie et de luminosité et un système de navigation avec écran 8 pouces Full Link compatible avec Apple CarPlay, Android Auto et Mirror Link.

En attendant les diesel TDI (de 80 à 115 ch) en fin d’année, l’Ibiza se dote d’une nouvelle génération de 3-cylindres essence EcoTSI (de 95 à 115 ch). Un choix d’énergie qui s’impose de plus en plus sur ce segment, y compris au sein des entreprises : la précédente Ibiza s’est écoulée à 85 % en essence. »

PARTAGER SUR