Seat veut réduire sa production de déchets

869
Seat reduction dechets production
Source : Seat

Le constructeur Seat ambitionne de réduire jusqu’à 60 % ses déchets de production au cours des six prochaines années. La marque prévoit notamment de travailler à la source en prévenant la production de déchets, d’optimiser leur tri afin d’améliorer leur recyclage et leur réutilisation, et de raffiner davantage certains déchets comme la peinture et les produits d’étanchéité. Seat a déjà réduit de 34,2 % la production de déchets sur ses sites en 2018 par rapport à 2010. Des initiatives qui coûtent de l’argent mais qui présentent aussi un intérêt économique : le traitement et la gestion des déchets ont rapporté 6,3 millions d’euros à la marque en 2018. Au total, l’entreprise a diminué son empreinte environnementale de 34 % en moyenne au cours des huit dernières années, avec respectivement – 30,9 % et – 21,6 % de consommation d’eau et d’énergie, et – 63,3 % et – 21,4 % d’émissions de CO2 et de composés organiques volatils. Le constructeur veut maintenant faire grimper cette moyenne à 50 % d’ici 2025.