Secteur public : des flottes en mouvement

Qu’il s’agisse de l’État, de ses opérateurs ou des collectivités territoriales, les parcs doivent être réduits et modernisés, les véhicules mieux utilisés et les motorisations rendues plus vertes. Ce qui permet à la location longue durée et au fleet management de percer au sein d’une sphère publique qui n’en demeure pas moins attachée à l’acquisition.

- Magazine N°223
1690
Secteur public : des flottes en mouvement

Acquisition ou location ? À propos de la gestion de sa flotte, c’est la première question que se pose une collectivité locale, un hôpital ou encore un office de HLM.

Pour la flotte de l’État, l’objectif est clair : « Réduire de 10 % le nombre de véhicules entre 2015 et 2018, alors que ce chiffre est déjà passé de 80 000 en 2010 à 65 000 véhicules actuellement. Et financièrement, le coût du parc doit glisser de 600 à 450 millions d’euros », indique Sylvie Morello, responsable de la Mission d’appui interministérielle pour la gestion du parc automobile de l’État (Mipa).

Et les moyens pour atteindre cet objectif ne soulèvent aucun doute : « Le...