Sécurité automobile : des aides toujours plus pointues

Appelés aussi ADAS, les systèmes d’aide à la conduite constituent de moins en moins des arguments commerciaux et de plus en plus des équipements de série sur les véhicules. Et c’est une bonne chose car leur apport n’est plus à démontrer dans la diminution du nombre d’accidents routiers responsables de blessés et de morts. Le point sur le sujet.

- Magazine N°259
1168
ADAS - Volkswagen Golf – Car2X
Volkswagen Golf – Car2X

Au LAB, le Laboratoire d’accidentologie, de biomécanique et d’étude du comportement humain, entité commune au Groupe PSA et à Renault, on estime avoir contribué à diviser par cinq le nombre de tués sur les routes en France depuis sa création en 1969. Cela grâce à la démonstration que les ADAS étaient incontournables et qu’il fallait les rendre obligatoires. Il suffit de citer l’antiblocage de roues ABS, apparu en 1978 et rendu obligatoire en 2004, ou le contrôle de stabilité ESC né en 1995 et obligatoire en 2014 ou encore l’assistance au freinage d’urgence AFU apparue en 1996.

Depuis, des systèmes encore plus sophistiqués ont vu le jour dont...

PARTAGER SUR