Sécurité routière : une campagne d’affichage déployée dans 70 pays en 2017

Vendredi 10 mars, la FIA, en partenariat avec JCDecaux, a lancé « 3 500 lives », une campagne mondiale de prévention pour la sécurité routière.

1992
3500 Lives

Cette campagne d’information sera déployée durant toute l’année 2017 dans 70 pays, et sur 1,2 million d’objets mis à disposition par JCDecaux. Déjà visible dans 30 métropoles mondiales, elle met en scène des messages simples portés par des personnalités : « Attachez votre ceinture », par Fernando Alonso, double champion du monde de formule 1 ; « Portez un casque » par Marc Márquez, triple champion du monde de moto gp ; ou encore « Respectez les limitations de vitesse » par Yohan Blake, champion olympique du 4 x 100 m et champion du monde du 100 m. Les messages sont contextualisés selon les problématiques de chaque région et sont également diffusés en vidéo sur Youtube.

Le nom de la campagne, « 3 500 lives » est tiré du rapport de l’OMS de novembre 2016 qui estime que les accidents de la route entraînent 1,25 million de décès par an environ, soit près de 3 500 décès par jour, dont 90 % dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Les États appelés à investir dans les infrastructures et la prévention

Lors de la conférence de presse, Jean Todt, président de la Fédération internationale de l’Automobile et porteur du projet, a insisté sur l’importance de la communication, de l’application des lois, des véhicules et des secours médicaux pour limiter la mortalité routière.

Violeta Bulc, commissaire européenne chargée des transports, a rappelé les progrès effectués et compte sur la mise en application des règles, l’éducation et les technologies telles que la conduite autonome et les équipements de sécurité pour atteindre l’objectif de zéro décès sur les routes d’ici 2050. Elle a finalement appelé les gouvernements à investir dans les infrastructures et la prévention.

Anne Hidalgo, l’une des ambassadrices de la campagne, a annoncé son intention de mobiliser les maires au travers du réseau C40, qui regroupe 95 métropoles mondiales engagées sur le climat, et via l’Association internationale des maires francophones (AIMF).