Publi-Communiqué

10 – Communiquer en interne

1117
sécurité routière

Règlement intérieur, contrat de travail, charte de bonne conduite ou notes de service, l’entreprise doit s’assurer que les obligations qui incombent aux conducteurs sont clairement transmises et parfaitement assimilées. Dès leur intégration et tout au long de leur vie dans l’entreprise, les salariés doivent constamment être accompagnés par un discours formalisé et des actions de sensibilisation au risque routier.

Les activités principales à risque peuvent, et doivent parfois, faire l’objet de protocoles spécifiques. C’est vrai des opérations de chargement et déchargement. L’usage du téléphone et plus globalement l’organisation des communications ou l’entretien des véhicules peuvent aussi nécessiter la définition de protocoles spécifiques. Ces derniers détaillent la marche à suivre et les comportements à adopter.

Courrier, SMS, note de service ou atelier sécurité routière, etc. : les mesures préventives doivent être rappelées régulièrement. Tous les leviers à disposition doivent être actionnés par l’employeur ou ses collaborateurs. Pour garantir l’adhésion des salariés, il est d’ailleurs essentiel que le management soit lui-même convaincu par ces mesures et qu’il le démontre dans les faits. C’est un préalable indispensable à la réussite lors de la construction d’une stratégie de maîtrise des risques. Pour que le message de prévention transmis aux salariés soit audible, les faits ne doivent pas contredire ces messages volontaristes. Il en va de la crédibilité de l’entreprise et de son ou de ses dirigeants.

Le dernier dossier de Flottes Automobiles sur la sécurité routière

PARTAGER SUR