Sécurité routière : de la prise de conscience à l’engagement

Une sinistralité dans le rouge, un accident qui marque les esprits, des factures d’assurance ou de carburant qui grimpent : c’est souvent une première alerte qui incite les patrons de PME à se lancer dans la prévention routière. Une fois le cap franchi, la marche reste longue de la sensibilisation à l’engagement. Mais les résultats sont bel et bien là.

- Magazine N°201
985
Sécurité routière : de la prise de conscience  à l’engagement

«Avec la sécurité routière, il faudrait adopter une démarche préventive mais la mesure est souvent curative après un accident », résume d’emblée Jean-Paul Dupoty, président du Club Sécurité Routière en Entreprises. Car quand il s’agit d’investir dans la prévention, les freins sont nombreux : une trésorerie qui fond avec la crise, l’acceptation implicite du risque routier comme « normal », l’impression que l’accident n’arrive « qu’aux autres », une méconnaissance des indicateurs, etc.

En outre, « les pouvoirs publics restent muets quand le nombre de tués diminue légèrement. Mais le nombre de jours d’arrêt de travail consécutifs à un accident...

PARTAGER SUR