Publi-Communiqué

4 – Bien équiper les véhicules

662
sécurité routière
© Sécurité routière
9 étapes indispensables pour vous assurer que vous roulez en toute sécurité

  1. Identification du véhicule
  2. Pneumatiques
  3. Freinage
  4. Visibilité
  5. Éclairage et signalisation
  6. Équipements
  7. Structure et carrosserie
  8. Échappement
  9. Moteur

Voitures de fonction ou de service, utilitaires légers ou lourds, ce sont tous des outils de travail dont l’acquisition ou le renouvellement doivent faire l’objet d’une réflexion approfondie. La sécurité reste un critère essentiel, l’employeur ayant un devoir de sécurité vis-à-vis de ses salariés : il ne peut se permettre de laisser rouler un véhicule mal équipé.

Outre les dotations obligatoires : triangle de signalisation, gilet fluorescent, éthylotest, etc., les équipements de sécurité embarqués, de série ou en option, sont pléthoriques. Airbags, systèmes d’aide au freinage, au stationnement ou au démarrage en côte, limiteur de vitesse, détecteur d’obstacles : quelles que soient les conditions de visibilité, ces dispositifs soulagent le conducteur lors de manœuvres et de phases de conduite de plus en plus complexes. Autre point intéressant : l’employeur peut installer un éthylotest anti-démarrage (EAD) pour prévenir des risques liés à la conduite sous l’emprise de l’alcool.

Pour faire face aux problématiques d’arrimage, de déplacement des masses ou de projection, des équipements spécifiques sont essentiels sur les utilitaires. C’est vrai de la cloison de séparation et plus généralement de l’aménagement du fourgon avec des rangements adaptés aux besoins et aux types de matériels transportés. Des systèmes de pesée existent aussi pour prévenir les risques de surcharge. Seule limite aux aménagements, les modifications du véhicule ne doivent pas être techniques : elles nécessiteraient dès lors la modification du certificat d’immatriculation.

Le dernier dossier de Flottes Automobiles sur la sécurité routière

PARTAGER SUR